Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Immobilier > Co-propriété      (852 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une militante de l'unef avoue avoir invente son agression a paris - actualites

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 04/11/13 | Mis en ligne le 12/05/14
Mail  
| 256 lectures | ratingStar_526929_1ratingStar_526929_2ratingStar_526929_3ratingStar_526929_4
Une militante de l'UNEF avoue avoir inventé son agression à Paris. Le Monde. Fr avec AFP | 04.11.2013 à 13h27 • Mis à jour le 04.11.2013 à 13h49. L'une des deux militantes du syndicat étudiant UNEF, qui avait porté plainte il y a plusieurs jours assurant avoir été agressée à Paris, a reconnu récemment devant les enquêteurs avoir tout inventé, a-t-on appris lundi 4 novembre de sources proches du dossier. Cette militante, étudiante à l'université de Nanterre, avait porté plainte, expliquant avoir été bousculée le 21 octobre dans le quartier de Bastille, insultée et menacée : "On va te violer, sale Arabe. On sait où t'habites, sale gauchiste", lui avait lancé son agresseur, avait rapporté un porte-parole du syndicat. Elle est convoqué prochainement en justice pour "dénonciation de délit imaginaire", a précisé l'une des sources. L'agression qu'elle avait dénoncée faisait suite à une autre survenue quatre jours plus tôt visant également une militante de l'UNEF, étudiant à Paris-I, prise à partie en bas de chez elle à Paris, traitée de "sale gauchiste" et blessée au visage et à la gorge à coups de cutter, ce qui avait entraîné son hospitalisation, dans un contexte tendu entre les militants de ce syndicat de gauche et des organisations d'extrême droite. L'examen médical avait bien confirmé l'agression. Lire : Dans les facs, une revue promet la mort aux "gauchistes" L'annonce de ces deux agressions successives avait soulevé l'inquiétude au sein de l'UNEF. Mais près d'une semaine après le dépôt de cette seconde plainte, les enquêteurs du 3e district de la police judiciaire chargés de cette affaire ont convoqué l'étudiante de Nanterre. Elle a alors avoué face aux policiers avoir "inventé cette histoire", et a été placée en garde à vue quelques heures, selon une source proche de l'enquête. Face aux enquêteurs, elle a expliqué son mensonge par la volonté de donner plus d'ampleur à l'agression de sa camarade de Paris-I. Interrogé lundi midi par Le Monde, un porte-parole de l'UNEF s'est dit surpris de ce mensonge : "On a relayé ses propos car nous n'avions aucune raison de douter de la parole de cette jeune militante" . Cette étudiante n'avait pas souhaité répondre au téléphone aux journalistes.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


526929
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Retrouve pendu chez lui au bout de huit ans !!! - actualites

image

Mais non vous êtes NULS, vous suivez pas : c'est le syndic de la copro et la banque justement où le gars avait contracté prêt qui ont finalement voulu récupérer leurs sous et vendu l'appart, et c'est justement le nouveau proprio, venu pour...Lire la suite

Y a-t-il des mamans au chomage ici?

image

Coucou ! Super Elomine pour la nounou ! Je viens de recevoir un coup de fil d'une agence immobilière à laquelle j'avais postulé en candidature spontanée il y a quelques mois, et je me rends compte que je me suis un peu sabordée moi-même..;en...Lire la suite