Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Immobilier > Locataire      (4716 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'angoisse de devenir propriétaire

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 777 lectures | ratingStar_24391_1ratingStar_24391_2ratingStar_24391_3ratingStar_24391_4

J'habite Nice, avec son soleil, son tramway (?!) et ses prix immobiliers délirants.

Je voulais absolument devenir propriétaire d'un 2 ou 3 pièces, histoire de ne pas jeter mon argent par les fenêtres.

Avec mon compagnon, nous vivons depuis 2 ans dans un grand studio avec alcôve (qui nous sert de chambre non fermée) pour 620 euros cc par mois avec grand balcon où nous pouvons aisément avoir un coin apéritif, un coin repas et étendre le linge (tout en même temps. Nous avons une cave et des places gratuites sont disponibles dans le quartier (quand on arrive à en avoir une, mais ça arrive).

Notre loyer étant indexé sur le coût de la construction, il augmente d'environ 5% par an (ce qui est énorme, on s'est faits avoir à ce niveau là).

Il est dans un quartier pas… 10 mn de la plage et 15 mn du centre ville.

Donc, j'en viens à mon achat.Après avoir tourné pas mal et visité de purs taudis ou des clapiers, nous sommes tombés hier sur un 3 pièces à 140 000 euros. 50 m2, mais bien agencé, placé à proximité de la future ligne de tramway dans un quartier qui devrait prendre de la valeur. Par contre, la cuisine et la salle de bain, les peintures, tout est à refaire (travaux estimés à 15/20 000 euros).

On s'est dit banco, jusqu'à la banque où on nous annonce des remboursements de presque 800 euros par mois (pour les 140 000 euros uniquement) sur 30 ans…

Le but était de le retaper, d'y vivre 3/4 ans et de le revendre en faisant une plus-value.

Mais j'ai annulé car j'ai eu peur :

- devant l'ampleur des travaux : ou payer des pros, ce qui doublait la note des travaux = impossible, ou faire le maximum nous-même (ok pour les peintures, mais installer une cuisine-salle de bain alors que mon gars ne sait même pas planter un clou, ça me faisait flipper.) D'autant plus que tout devrait être fait en 3 mois car nous ne pourrions pas assumer double loyer pendant longtemps. Sauf qu'on travaille et qu'il termine souvent tard le soir, ça ne laisse que le week-end.

- devant les remboursements qui nous feraient nous serrer la ceinture. C'est possible quelques mois, mais après ?

- la plus-value est toujours virtuelle : je n'ai pas les moyens de perdre : les frais de notaire, le coût des travaux et du crédit (dans le meilleur des scénario catastrophe).

- notre qualité de vie aurait baissé (le chauffage est actuellement inclus dans nos charges ainsi que l'eau chaude, ce qui aurait induit des frais supplémentaires). Plus de terrasse, plus de cave (l'air de rien, on n'y gagnait pas vraiment en superficie).

- je me demande si le couple aurait résisté à une pression telle que des travaux et à une baisse de qualité de vie.

Alors cela aurait-il était un investissement. Peut-être, mais je dois avoué avoir paniqué devant les difficultés, le stress et l'engagement que cela entraîne.

C'est bizarre, je voulais vraiment avoir mon chez-moi. Peut-être faut-il avoir les épaules solides pour être propriétaire et que je n'en suis pas capable (trop frileuse, trop réfléchie, trop peureuse du lendemain (j'ai déjà tout perdu enfant, alors je limite toujours mes risques).

Voilà, c'était juste pour savoir si certains d'entre vous avait connu les mêmes angoisses.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


24391
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Recevoir l'apl et ne plus payer son logement ( caf ) - immobilier, logement, cadre de vie

image

Bonjour a tous ! J'ai besoin d'aide et de renseignement. [il y a 5 mois] j'ai un locataire qui ne paye plus ses loyers depuis maintenant 5 mois. J'ai fais toutes les démarches pour procéder à l'expulsion (huissier etc). [Il y a 3 mois ]...Lire la suite

La haine (histoire tres longue) - confessions

image

Moi, c'est "Debeulyou" içi sur Doctissimo. Aujourd'hui, je craque, j'en ai marre, et je suis perdu entre l'envie qui m'anime de faire une très grosse "connerie" et celle de prendre le parti "zen",mais je n'en peux plus, voiçi mon histoire… :...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages