Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Immobilier > Locataire      (4716 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'hôtelière avait une chatte aveugle.

Témoignage d'internaute trouvé sur france2 - 25/01/10 | Mis en ligne le 14/07/12
Mail  
| 199 lectures | ratingStar_275265_1ratingStar_275265_2ratingStar_275265_3ratingStar_275265_4
Si vous étiez à la même époque de moi à Bône vous devriez vous souvenir de la rue Bouscaren qui donnait sur le Cours Bertagna. C'est là que je logeais. L'hôtelière avait une chatte aveugle. En face un grossite en parfumerie. Je me souviens de la construction et de l'inauguration du théâtre sur le Cours Bertagna, de la pharmacie Cerny, et son mari qui était médecin. La statue majestueuse sur le cours Bertagna, les cafés bondés les Dimanches. Et puis ce cavalier assis sur son cheval, qui regardait de sa hauteur les centaines de promeneurs allez et venir le long de cette célèbre avenue. Il me semble bien qu'il y avait un excellent glacier sur le Cours il me semble bien qu'il avait pour enseigne Bébert. Les fruits de Bugeaud étaient succulent. Et ce cimetière de Bône… l'envie de mourir il te donne. Les restaurants étaient excellents, le Dimanche les repas étaient à la carte uniquement avec une cuisine raffinée. Bône était une ville dans laquelle on ne s'ennuyait pas un seul instant. Il y avait des bars à l'époque avec de trés belles hôtesses. Je suis trés heureux d'avoir connu l'Algérie jusqu'aux années 60/61. D'être retourné 12 ans aprés l'indépendance m'ont bien fait comprendre que cette joie de vivre en Algérie…c'était cette joie intense que transmettaient les pieds noirs. Dans les immeubles d'habitations tout les locataires se connaissaient, on voyait tous les enfants grandir ensembles. L'indépendance et l'exil se sont traduits par une immense dispersion, une immense douleur, une immense solitude, une immense injustice, une immense ingratitude. Cette ingratitude est toujours ressentie aprés 50 ans. Il y a quelques jours la télévision nous a montré l'appartement de Camus à Alger quartier de Bal el Oued…qu'elle horreur d'immeuble, ses escaliers…qu'elle horreur…le spectacle de la rue en se penchant à sa fenêtre …qu'elle horreur. C'est la raison pour laquelle j'ai écrit que la beauté de l'Algérie c'était sa population Pieds noirs. Ma femme a tenu 4 jours avant d'exploser pourtant nous n'étions qu'à Bône Notre séjour dans toute l'Algérie devait durer un mois. Elle n'a pas voulu voir le reste. Elle m'a dit qu'elle était saturée. Elle m'a dit également qu'elle avait compris ce qu'était l'Algérie, qu'elle rentrait en France avec ou sans moi.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


275265
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Recevoir l'apl et ne plus payer son logement ( caf ) - immobilier, logement, cadre de vie

image

Bonjour a tous ! J'ai besoin d'aide et de renseignement. [il y a 5 mois] j'ai un locataire qui ne paye plus ses loyers depuis maintenant 5 mois. J'ai fais toutes les démarches pour procéder à l'expulsion (huissier etc). [Il y a 3 mois ]...Lire la suite

La haine (histoire tres longue) - confessions

image

Moi, c'est "Debeulyou" içi sur Doctissimo. Aujourd'hui, je craque, j'en ai marre, et je suis perdu entre l'envie qui m'anime de faire une très grosse "connerie" et celle de prendre le parti "zen",mais je n'en peux plus, voiçi mon histoire… :...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages