Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Immobilier > Locataire      (4716 témoignages)

Préc.

Suiv.

Nuisances sonores en provenance du rez de chaussé

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 1000 lectures | ratingStar_21619_1ratingStar_21619_2ratingStar_21619_3ratingStar_21619_4

Bonjour,

Je souhaiterais obtenir des renseignements quant à un problème de nuisances sonores.

J'habite depuis 5 ans un appartement au premier étage d'un immeuble de sept étages, et je n'ai jamais eu de problèmes lourds, ni de plaintes à effectuer. Il semble d'après les constats d'un ami architecte que l'immeuble ne soit pas aux normes sonores, et que les cloisons soient très très minces.Mais je n'ai eu que très peu l'occasion de vérifier ce fait, les personnes présentes auparavant étant probablement mieux informées et plus respectueuses que celles actuelles.

En effet, depuis quelques mois, les deux appartements du rez de chaussé sont occupés par de nouveaux locataires, ainsi que l'appartement concommitent au mien au premier étage.Et je vis un enfer ! Certes, ces trois familles de locataires ne sont pas désagréables, mais il leur arrive fréquemment de mettre la musique à des tonalités élevées la journée pendant une heure ou deux, puis le soir (je peux danser, chanter chez moi… ou alors je subis le bruit des basses qui résonnent) ,ou de recevoir du monde, et ceci à tour de rôle, ce qui certes est leur droit, et ce qui m'arrive à moi aussi ; sauf que dans ces cas-là, je participe à l'ensemble de leurs conversations, aux allées et venues entre l'intérieur et l'extérieur grâce aux portes qui claquent, au bruit des talons, aux voies graves…). Si cela n'était qu'un cas isolé et restait exceptionnel, je supporterais, car cela arrive à tout le monde. Mais le problème, c'est que trois appartements sont concernés, et que du coup cela se répète souvent, et qu'à force, mes nerfs sont à vifs.

Je me suis présentée plusieurs fois au domicile des locataires concernés, la journée, parfois le soir vers minuit, moment où mon seuil de tolérance est largement atteint, j'ai discuté avec les voisins d'à côté : les résultats sont efficaces sur le moment mais cela ne les empêche pas de recommencer quelques jours après.Le plus, c'est que maintenant, il arrive que certains soirs, ces locataires prennent la peine de prévenir d'un risque de bruit en déposant une affiche en bas de l'immeuble.

J'ai signalé ce problème au propriétaire de cet immeuble il y a quelques mois (le propriétaire n'est pas un particulier, mais plutôt une agence qui d'ailleurs tend à se développer énormément, au vu des nombreuses constructions qui voient le jour à son nom). Ce dernier m'a gentiment répondu qu'il avait adressé un courrier aux locataires situés immédiatement en dessous de mon appartement par rapport à la musique, et qu'ensuite il n'était pas concerné et qu'il n'appartenait qu'à moi d'agir. Or il me semble qu'en tant que propriétaire, il lui appartient de veiller au bien être de ses locataires ?

Je suis retournée voir le représentant du propriétaire la semaine passée en lui demandant de mettre une affiche en bas de l'immeuble pour faire un rappel général aux locataires par rapport au bruit, et expliquer aux nouveaux que les cloisons sont très minces, car je pense que si chacun y met du sien, le propriétaire y compris, tout ceci peut se régler à l'amiable. Mais j'attends toujours.

J'aimerais savoir quelles sont les démarches que je peux effectuer par rapport aux locataires, mais également par rapport au propriétaire ?

Je souhaiterais faire venir quelqu'un afin de faire expertiser la valeur du bruit (qui ? ) ,mais il est vrai que j'ai certains moments de répit (qu'à force je n'apprécie plus, angoissant à l'idée que cette situation calme puisse s'arrêter d'un moment à l'autre) ; en effet, le bruit ne s'entend pas tous les soirs, j'ai d'ailleurs été à peu près tranquille au mois d'aôut, probablement à cause des vacances) ,et je ne peux prévoir à l'avance quand tout ceci va se passer.Je crains donc de faire venir quelqu'un pour rien et de passer en plus pour une "folle "qui entend des voix !

Quant au propriétaire, un ami m'a parlé d'une procédure à laquelle il avait eu recours envers cette même agence qui refusait de lui faire certains travaux, à savoir qu'il a contacté un huissier à qui il a adressé le montant de son loyer pendant plusieurs mois au lieu de le verser au propriétaire, jusqu'à ce que ce dernier réagisse et lui fasse les travaux demandés. Est-ce que je peux entreprendre la même démarche, vu le peu d'intérêt qui est accordé à mon souci, et vu le fait que je me suis vue plusieurs fois quitter mon appartement pour fuir le bruit des soirées qui, quand elles sont prévues (par une petite affiche) , durent environ jusqu'à trois heures du matin. J'ai de plus en plus de mal à payer un loyer pour un appartement qui n'est vivable que certains jours dans la semaine !

En attendant d'en arriver là, je vais refaire parvenir un courrier au propriétaire, plus menaçant cette fois ci et lui rappelant ses obligations, je pense également mettre moi même une affiche en bas de l'immeuble (est-ce que j'en ai le droit ? ) , et puis même si ça me desespère d'en arriver là, je finirai par prendre contact avec les autorités compétentes et faire venir la police au moment des soirées car je ne veux plus quitter mon appartement, et car j'en ai assez de me rhabiller la nuit pour aller demander le silence, ou de taper au mur (est-ce que j' ai le droit de contacter la police, même si les responsables de la soirée ont pris la peine de prévenir ? ).

Je suis en plus seule face à ce problème car vu la localisation de mon appartement, je suis la seule à souffrir directement du bruit causé par les appartements concernés.

Je vous remercie par avance de bien vouloir m'orienter dans les démarches à accomplir, de m'indiquer quels sont mes droits, ce que je peux faire et ne peux pas faire, et qui peut m'aider, (en sachant en plus que mon médecin a constaté les répercussions que cette situation engendrait sur ma santé nerveuse depuis quelques mois).

Je pense évidemment à déménager, même très sérieusement, mais ma situation professionnelle ne me le permettra que dans un an ou deux (reprise d'études en parallèle du travail, congé de formation probable dans 6 mois, d'où diminution de salaire, et vu le prix de l'immobilier en ce moment…) ,et je dois tenir jusque là et avoir un minimum de calme pour travailler chez moi et "réussir mes études".
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


21619
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Recevoir l'apl et ne plus payer son logement ( caf ) - immobilier, logement, cadre de vie

image

Bonjour a tous ! J'ai besoin d'aide et de renseignement. [il y a 5 mois] j'ai un locataire qui ne paye plus ses loyers depuis maintenant 5 mois. J'ai fais toutes les démarches pour procéder à l'expulsion (huissier etc). [Il y a 3 mois ]...Lire la suite

La haine (histoire tres longue) - confessions

image

Moi, c'est "Debeulyou" içi sur Doctissimo. Aujourd'hui, je craque, j'en ai marre, et je suis perdu entre l'envie qui m'anime de faire une très grosse "connerie" et celle de prendre le parti "zen",mais je n'en peux plus, voiçi mon histoire… :...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages