Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Immobilier > Locataire      (4716 témoignages)

Préc.

Suiv.

Prêt relais avant héritage

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris - 11/12/10 | Mis en ligne le 22/05/12
Mail  
| 333 lectures | ratingStar_258056_1ratingStar_258056_2ratingStar_258056_3ratingStar_258056_4
Le plan de surendettement dont vous disposez est quelque part miraculeux. La norme est effectivement que le bien soit mis en vente avant tout plan. La chance de votre mère a été d'être alors placée sous tutelle. Et effectivement, pourquoi voudriez-vous qu'on vous prête alors que l'intérêt (des autres) est de récupérer le bien au prix investisseur. Vous pouvez toutefois affiner la fourchette de prix que je vous ai donné en cherchant le prix de biens équivalents en sélectionnant sur les sites internet immobiliers le prix des biens destinés aux investisseurs dans le quartier où est situé votre bien. La longueur est effectivement l'appanage des notaires. A leur décharge, avoir toutes les réponses nécessaires pour gérer une succession ne se fait pas en deux jours. Sans oublier que la première chose est souvent de faire prendre consciences aux hértiers des réalités d'un héritage qui est tout, sauf un monde style bisounours. Ma réponse peut paraître dure, mais quelque part, un héritage apporte souvent, au départ, beaucoup plus de problèmes que de solutions. ---------- Message ajouté à 09h15 ---------- Précédent message à 09h03 ---------- Si la dernière phrase que vous visez est : Cette phrase essaye de demonter pour vous la logique des investisseurs immobiliers (ce que je ne suis pas). Un investisseur immobilier fait simplement un placement dans l'immobilier car celui ci est, sur le long terme, l'investissement le plus rentable. Il vise donc à obtenir un "salaire" à travers ses loyers. Il doit prévoir que des loiyers "vont être dans les choux" parce que les loyers impayeés existent. Donc l'idée est de se dire que le rendement normal est de 4% à 6% de la valeur "investisseur" du parc. Donc un parc d'une valeur "investisseur" de 500.000 représente un revenu annuel de 20.000 à 30.000. Mais dans ce revenu, il faut tenir compte que 10% des loyers en gros peuvent ne pas être recouvrés. Par contre, ces 500.000 "investisseurs" représentent des biens d'une valeur "investisseur" de 500.000?. Et, actuellement, l'ancienétant anormalement élevés, le prix acheteur autre qu'investisseur des biens est souvent le double ou le triple du prix auquel le bien se négocie côté investisseur. Ce que j'essaye de vous faire comprendre, c'est que, autour de vous, les gens s'attendent à ce que vous soyez contraint à vendre ce bien pour une bouchée de pain parce que vous avez peu de revenus. C'est leur intérêt. Pas le vôtre. Ayant été confrontée et à des héritages complexes, et à du locatif, aussi bien du côté personel que professionnel, j'essaye de vous faire part de mon expérience sur ce point. Mais effectivement, si mes réponses vous dérangent, je peux les éviter.
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


258056
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Recevoir l'apl et ne plus payer son logement ( caf ) - immobilier, logement, cadre de vie

image

Bonjour a tous ! J'ai besoin d'aide et de renseignement. [il y a 5 mois] j'ai un locataire qui ne paye plus ses loyers depuis maintenant 5 mois. J'ai fais toutes les démarches pour procéder à l'expulsion (huissier etc). [Il y a 3 mois ]...Lire la suite

La haine (histoire tres longue) - confessions

image

Moi, c'est "Debeulyou" içi sur Doctissimo. Aujourd'hui, je craque, j'en ai marre, et je suis perdu entre l'envie qui m'anime de faire une très grosse "connerie" et celle de prendre le parti "zen",mais je n'en peux plus, voiçi mon histoire… :...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages