Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Immobilier > Locataire      (4716 témoignages)

Préc.

Suiv.

Problèmes entre locataires et mandataire

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 309 lectures | ratingStar_91333_1ratingStar_91333_2ratingStar_91333_3ratingStar_91333_4

Nous vivons depuis septembre 2008, à trois en collocation dans une maison, et nous sommes confrontés à quelques petits problèmes avec la mandataire.

Tout d'abord, celle-ci passe une à deux fois par jours dans nos parties privées (cuisine, toilettes, et parfois salle de bain). En a-t-elle le droit ?

Un autre problème est celui du chauffage. Quand je disais qu'elle passait tous les jours, c'était, entre autre, pour baisser le chauffage.

Je me suis livré à un petit test :

J'ai réglé le thermostat à 20° ; .

Elle est passée dans la journée pour le baisser à 16° ; .

Je l'ai laissé tel quel, pour vérifier si elle allait encore le baisser le jour suivant. Et ça n'a pas loupé.

Le lendemain, elle est (encore) passée et a baissé le thermostat à 15° ; .

Je tiens à préciser que ça s'est passé pendant des jours froids.

Bref. Elle ne nous a jamais fait aucun commentaire sur ce thermostat (qui nous modifions chacun mutuellement : elle à la baisse, et nous à la hausse). Puis, dernièrement, elle a perdu toute civilité et nous a blâmé de toucher au thermostat (quand je dis qu'elle a perdu toute civilité, j'entends par-là qu'elle nous a parlé comme à des chiens, nous tournant le dos dès qu'on lui parlait, me poussant en me disant "dégagez", etc, et en me claquant la porte au nez tandis que je lui parlais). Elle nous a accusé de régler le thermostat à 26° ; (ce qui est faux ! ) et nous a menacé d'augmenter nos charges.

Elle nous a également accusé de laisser la lumière du palier allumée, et ce tous les jours (ce qui est encore une fois faux, nous avons depuis septembre, oublié de l'éteindre quatre fois - je le sais, car dès que nous l'oublions, elle nous laissait un mot sur la table de la cuisine et nous rouspétait quand elle nous voyait).

Bref, en plus de nous menacer d'augmenter nos charges, elle a baissé la puissance de la chaudière (est-ce ainsi que l'on dit ? ) , à laquelle nous n'avons pas accès.

Tel que je vous écris, je suis en pull, en peignoir, et j'ai froid !!

Pour information, il fait 16° ; dans ma chambre, et 14° ; dans la cuisine (lieu où nous sommes censés prendre nos repas).

J'ignore tout de ses droits et des nôtres, c'est pourquoi je vous saurai extrêmement gré de bien vouloir me conseiller sur ces problèmes.

Par ailleurs, nous sommes déclarés comme vivant avec son fils, le propriétaire. Or depuis depuis septembre, elle prétend que son fils arrivera à la fin du mois. Pourtant, nous ne l'avons à ce jour jamais rencontré, et pour cause : nous avons appris qu'il était actuellement en prison pour viol sur handicapé avec actes de barbarie (ça se passe de commentaire). Dès lors, le fait que nous soyions déclarés comme "vivant avec le propriétaire des lieus" est-il légal ?

Nous en avons plus qu'assez de vivre dans le froid, et de passer pour des malpropres par-dessus le marché.

Peut-être quelqu'un ici s'y connait-il suffisamment pour me dire ce que l'on devrait faire ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


91333
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Recevoir l'apl et ne plus payer son logement ( caf ) - immobilier, logement, cadre de vie

image

Bonjour a tous ! J'ai besoin d'aide et de renseignement. [il y a 5 mois] j'ai un locataire qui ne paye plus ses loyers depuis maintenant 5 mois. J'ai fais toutes les démarches pour procéder à l'expulsion (huissier etc). [Il y a 3 mois ]...Lire la suite

La haine (histoire tres longue) - confessions

image

Moi, c'est "Debeulyou" içi sur Doctissimo. Aujourd'hui, je craque, j'en ai marre, et je suis perdu entre l'envie qui m'anime de faire une très grosse "connerie" et celle de prendre le parti "zen",mais je n'en peux plus, voiçi mon histoire… :...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages