Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Immobilier > Locataire      (4716 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tout d'abord, vous parlez de septembre 2010 pour une installation commune avec votre ami.

Témoignage d'internaute trouvé sur droit-finances-commentcamarche
Mail  
| 411 lectures | ratingStar_281376_1ratingStar_281376_2ratingStar_281376_3ratingStar_281376_4
Bonjour Sophie, Je vais essayer de répondre à vos questions. Je suis un peu renseignée car après mon fils aîné, c'est maintenant ma fille qui poursuit des études. Les conditions familiales ayant évoluées, j'ai de ce fait des scénariis différents dans mon expérience. Tout d'abord, vous parlez de septembre 2010 pour une installation commune avec votre ami. Est ce bien 2010 que vous vouliez écrire ou 2009 ? Je parle de la rentrée 2010 effectivement : ). Pour ce qui concerne l'allocation logement, je ne peux que vous remettre la même chose que j'ai indiquée aux précédents intervenants. Il faut voir si vos parents perçoivent encore des allocations familiales pour vous et comparer la somme qu'ils reçoivent et celle que vous pourriez recevoir au titre de l'APL. Si vous choisissez l'option de demander une allocation logement, je vous conseille d'aller sur le site de la CAF et de faire des simulations et de comparer : - un titulaire du contrat de location. - deux colataires. - un couple (mais là il est supposé que vous vivez mariés ou en concubinage ..). J'ai fait ces simulations avec des chiffres fictifs bien sûrs et j'ai trouvé que c'est la colocation qui est la plus avantageuse. Mais, les chiffres étaient fictifs et il vaut mieux vérifier. Il ne faut pas perdre de vue que le contrat de location sera alors établi aux noms des deux personnes et que vous devrez être solidaires pour le paiement. Je ne pense pas que les propriétaires aient des objections à ce type de location mais il faut bien le leur faire préciser et être sûr qu'ils sont d'accord. Ok, merci beaucoup, le problème c'est que je ne comprends pas tout dans la simulation des APL de la CAF, genre revenus par ex et ensuite ce qu'on a perçu ou quelque chose comme ça il y a des subtilités que j'ignore car je n'y connais rien dans ce domaine : Indiquez le montant total de vos salaires : ? (je ne travaille que l'été et je ne le déclarais pas…). Indiquez le montant des frais réels : ? Indiquez le montant des indemnités. Journalières de sécurité sociale : ? Indiquez le montant des allocations. De chômage : Et. ? Pensions, retraites, rentes soumises à l'impôt : ? Majoration de pension ou de retraite pour enfant à charge : ? Revenus non salariés (BIC, BNC, …) : ? Déficits de l'année 2007 : professionnels, fonciers ? Autres revenus (revenus fonciers, revenus des capitaux mobiliers : actions, obligations…). Indiquez leur montant après abattement. Et. Montant total des pensions alimentaires versées, dans les limites admises par le fisc : ? Frais de tutelle ou de curatelle, CSG. Déductibles des revenus du patrimoine ? Cotisations volontaires de Sécurité Sociale, Plans d'épargne retraite (Perp, Préfon…). Pour ce qui est de vous déclarer seul (au niveau des revenus fiscaux) , c'est au moment des prochaines déclarations de revenus (en avril- mai 2010) que vous pourrez le faire si vous le désirez. Je suppose que vous êtes tous les 2 majeurs. Si vous n'avez pas encore fait de déclaration personnelle, c'est que pour l'instant vous avez été rattachés à celle de vos parents. Selon le niveau d'aide financière que vos parents sont prêts ou en mesure de vous apporter, il faut encore comparer les différentes situations. Selon la composition de votre famille et ses revenus, il peut-être intéressant pour vos parents de vous rattacher à leur foyer fiscal ou bien au contraire de déclarer le versement d'une pension alimentaire. C'est cette pension alimentaire que vous déclareriez de votre côté comme revenus. Heu si je décide de partir je ne pense pas que mes parents auront les moyens de me donner une pension ou une aide… En ce qui concerne les bourses (CROUS) , ce sont les revenus des parents qui sont retenus sauf s'ils n'assurent plus de soutien matériel (voyez le lien que j'ai mis dans le post n°7). Et ce sont les revenus de l'année n-2 qui sont pris en compte. Voilà un lien pour les bourses pour les infirmières. En voici un extrait qui définit l'indépendance financière : "Pour être considéré comme "indépendant financièrement" pour les moins de 26 ans et ne plus être à la charge de ses parents ou tuteurs, l'étudiant doit justifier : D'un revenu personnel minimum de 50 % du SMIC brut annuel (Environ 7926 ? Brut) ou pour le couple d'un revenu au minimum égal à 90 % du SMIC brut annuel (Environ 14 266 ? Brut) durant l'année précédente. D'un domicile différent de celui de ses parents, D'une déclaration fiscale (= Impôt sur le revenu) séparée de ses parents. Au delà de 26 ans, seul les revenus fiscales de l'étudiant sont pris en compte. " Donc il faut remplir tous ces critères là ou un seul ? Pour ce qui est de votre ami, certains départements aident financièrement les étudiants en médecine à financer leurs études en contrepartie d'occupation d'un poste sur leur territoire (souvent dans les zones rurales) pendant un certain temps. Il faudrait voir avec votre conseil général. Oui, nous sommes au courant de cela mais il ne souhaite pas faire de médecine générale et nous ne souhaitons pas rester 10 ans en campagne. Je n'ai malheureusement pas trouvé d'autres aides pour l'instant. Il existe bien sûr aussi les "prêts étudiants" mais je ne conseillerai pas ce financement à mes proches. Vous allez certes avoir des finances sur le moment mais vous entrerez ensuite sur le marché du travail avec une dette avant même de gagner votre vie (à proscrire donc selon moi). Certains étudiants travaillent parallèlement à leurs études pour s'assurer un minimum de revenus. Ce n'est pas non plus selon moi une bonne solution. Le temps et l'énergie investis dans le "petit boulot" vont manquer pour le travail à affecter aux études. De plus, vous avez tous les deux choisis des filières qui demandent beaucoup d'investissement pour réussir. Donnez la priorité à vos études me semble indispensable. Voilà ce que je peux vous conseiller aujourd'hui au vu des éléments que vous avez donnés. Si vous souhaitez me donner des infos plus détaillées pour que je vois si je peux affiner mes conseils, vous pouvez m'écrire à : Merci beaucoup, je vous lirai dès que je pourrais, je m'octroie une semaine de vacances avant la rentrée : ). Je vous souhaite une bonne fin de journée et bon courage pour la rentrée.
  Lire la suite de la discussion sur droit-finances.commentcamarche.net


281376
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Recevoir l'apl et ne plus payer son logement ( caf ) - immobilier, logement, cadre de vie

image

Bonjour a tous ! J'ai besoin d'aide et de renseignement. [il y a 5 mois] j'ai un locataire qui ne paye plus ses loyers depuis maintenant 5 mois. J'ai fais toutes les démarches pour procéder à l'expulsion (huissier etc). [Il y a 3 mois ]...Lire la suite

La haine (histoire tres longue) - confessions

image

Moi, c'est "Debeulyou" içi sur Doctissimo. Aujourd'hui, je craque, j'en ai marre, et je suis perdu entre l'envie qui m'anime de faire une très grosse "connerie" et celle de prendre le parti "zen",mais je n'en peux plus, voiçi mon histoire… :...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages