Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Immobilier > Propriétaire      (314 témoignages)

Préc.

Suiv.

Nos futurs acheteurs disent avoir déposé un chèque de 20 000 euros chez le notaire

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 854 lectures | ratingStar_149558_1ratingStar_149558_2ratingStar_149558_3ratingStar_149558_4

Nous avons signé il y a un mois et demi un compromis pour vendre notre maison par l'intermédiaire d'une agence. Dans ce compromis il y avait une condition suspensive liée à l'acceptation d'un crédit représentant la moitié de la valeur de la maison, l'autre devant ètre payée par un apport personnel de nos acheteurs, tout ceci étant bien stipulé dans le compromis. La date à laquelle la condition suspensive devenait caduque était le 20 Juillet, sans nouvelles de nos acheteurs, il était considéré que nos acheteurs avaient obtenu leur pret (Sans quoi il leur était possible de demander un report de ce délai, ce qu'ils n'ont pas jugé utile de faire). Il y a trois jours, l'agent immobilier, resté sans nouvelles de nos acheteurs, leur a quand mème posé la question de savoir ou en était leur dossier. En fait, il a eu bien fait car il vient de nous apprendre que l'apport personnel de nos acheteurs était égal à zéro : ces derniers comptaient sur la vente d' un appartement qui ne s'est pas faite. Ils n'ont pas jugé utile en temps et en heure d'en avertir l'agent immobilier lors de la signature du compromis ! . Quant à l'obtention de leur pret, ils ont eu une réponse favorable de la banque (J'ai obtenu une copie de la lettre) mais sous réserve qu'ils remboursent un pret en cours alors que sur le compromis ils avaient clairement indiqué n'avoir aucun pret en cours.La date de signature de l'acte définitif étant fixée au 15 Septembre, il est plus que probable que pour les raisons indiquées ci-dessus, la vente ne se fasse pas, ce qui nous obligera nous à "; casser"; le contrat (Ce qui n'est pas trop grave en soi sauf que nous aurons perdu 2 mois et demi et que nous rentrons dans une saison ou il est plus difficile de vendre). Le pire c'est que celà va nous contraindre à prendre un pret relais pour financer l'achat de notre nouvelle habitation et sans aucune indemnité malgré tous les frais supplémentaires que nous allons devoir supporter ! . Effectivement, si nos acheteurs ont bien fait un chèque de 20000 euros déposé chez le notaire à la signature du compromis mais si ils décident de contester la perte de ces 20000 euros, nous partirons pour trois ans de procédure, ce qui aura pour conséquence de nous priver de remettre notre maison en vente pendant cette période sans être certain à 100% de gagner un éventuel procés ! . Et comme chacun sait qu'un crédit relais coute trés cher et qu'ils doit impérativement ètre remboursé dans les deux ans… nous n'avons pas d'autre choix… Notre propre notaire nous a conseillé de laisser tomber… Dans notre cas, on se demande vraiment à quoi aura servi le compromis ainsi que la somme bloquée chez le notaire…
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


149558
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Constructeur étranger et dommage ouvrage

image

Bonjour, Voilà mon problème. Mon compagnon et moi-même allons faire construire notre première maison. Après toutes les galères pour obtenir un prêt parce que nous ne sommes pas monsieur et madame Cresus un nouveau problème se pose à nous....Lire la suite

Dommage ouvrage introuvable

image

Bonjour, Il y a quelques année j'ai rencontré mon copain, rapidement nous avons souhaiter batir notre maison nous même, nous étions si heureux a réaliser ce projet, nous avons commencer a batir donc nous nous sommes rendu a la banque et la on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages