Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

Après la burka, le burkini fait parler de lui

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 117 lectures | ratingStar_267315_1ratingStar_267315_2ratingStar_267315_3ratingStar_267315_4
Carl Aderhorld dit : "il y a quelques années on contestait la consommation, aujourd'hui on consomme de la contestation" Voir un acte de ségrégation la dedans serait déplacé puisque l'ouverture d'une piscine est publique, et que tout le monde y est dans la même tenue, celle qui sied à un partage de l'eau dans des conditions d'hygiène optimales. Ce n'est pas la personne qui est refusée, mais sa tenue, comme les shorts/tongues dans les boites de nuit. La contestation si elle est utile, tend à se systématiser jusqu'à l'absurde, l'humain est ainsi fait. Les personnes qui ne souhaitent pas exposer leurs corps au regard des autres peuvent certainement utiliser d'autres moyens que la piscine publique pour aller se baigner. Il ne s'agit pas de remettre en cause leur croyances et comportements individuels mais de décider si il est possible/légitime d'adapter les structures publiques à tout un chacun ou si tout un chacun est capable de s'adapter aux structures donc à la collectivité. Le risque est de dévier sur un débat sectaire lié à la religion ou l'appartenance ethnique. C'est un débat qui n'a pas fini de se poser…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


267315
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages