Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment supporter la perte d'un enfant quand on est non-croyant !

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 608 lectures | ratingStar_134772_1ratingStar_134772_2ratingStar_134772_3ratingStar_134772_4

Baptisée à l'âge de 9 ans, communiée aussi… J'ai cessé de croire en la religion catholique il y a plusieurs années déjà, ce qui ne m'empêche pas de respecter les croyants… C'est la raison pour laquelle je n'ai pas voulu me marier à l'église, je trouve que jouer la comédie devant un prètre (juste pour avoir un côté "princesse" du mariage) aurait été un grand manque de respect pour tous les croyants…

Bref, aujourd'hui j'ai accompagné (avec de nombreuses personnes) une famille qui enterrait leur petit garçon de 3ans… La tristesse était commune bien sûr, le curé à l'église a fait une cérémonie bien menée, mais en tant que non croyante j'ai été un perturbée par tout ça…

Je me suis demandée comment je ferais si je devais passer par cette épreuve moi aussi (je touche 100 fois du bois pour que ça n'arrive jamais !! ) , je veux dire que je ne supporterai pas d'être là à écouter les paroles insignifiantes d'un curé à propos de mon enfant .

Comment permettre à mes proches, croyants, de vivre un tel décès si je ne souhaite pas de messe, ni d'enterrement ?

D'ailleurs quel rite adopter pour "célébrer" la mort quand on n'est pas croyant ?

Personnellement je souhaite en ce qui me concerne être insinérée et que l'on jette mes cendres (partagées au préalable) en un endroit qui permettrai à chacun de se recueillir pour penser à moi, chacun le sien.Je trouve qu'un cimetière est trop "impersonnel" ,et forcément pas gai…

Mais je sais aussi que les croyants (même ceux qui ne sont pas pratiquants) ont besoin de ces funérailles, de messes et d'une tombe…

Je manque de connaissance concernant les autres religions, mais je sais qu'avant de croire en une divinté il faut d'abord croire en soi.

Je crois en moi, je pense qu'il peut exister la réincarnation, une vie après la mort… Pourquoi pas ? Mais je ne crois pas aux miracles, ni aux prières.

Si vous avez comme moi ce type d'opinion, je serai ravie de les partager avec vous, surtout si vous avez rencontrez des épreuves difficiles, en tant que non -croyants comment y avez-vous fait face par rapport à la famille ?

Mon sujet est un peu ambigü je sais…
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


134772
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages