Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

Concept de divinité et des religions

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 236 lectures | ratingStar_24997_1ratingStar_24997_2ratingStar_24997_3ratingStar_24997_4

Sur les forums il m'est fréquemment demandé de m'expliquer sur ma conception du monde et notamment ma position vis-à-vis du concept de divinité et des religions. C'est donc ce que je vais m'efforcer de faire le plus brièvement et le plus simplement possible dans le texte ci-après… que j'affiche ce Jeudi 26.01.06.

La création des dieux, du monothéisme, des religions et de leurs réalités sociologiques.

Mon propos ne porte pas sur la spiritualité chez l'humain -laquelle n'est d'ailleurs pas forcément ni seulement exprimée dans le cadre d'une croyance religieuse… et ne correspond presque jamais avec la confession d'une foi religieuse sauf à la marge (comme le Soufisme dans l'islam par exemple) - que celui-ci soit athée, agnostique ou croyant ; de même pour le sentiment du sacré.

Mon propos ne porte pas sur le questionnement des humains concernant l'existence ou la non-existence de force (s) inconnue (s) dont les effets agiraient et/ou conditionneraient tant l'évolution de la matière d'apparence inerte que du vivant considéré dans toute l'étendue de ses manifestations depuis l'invisible jusqu'au macroscopique dont celles mises en évidence par nos sens et les prothèses que nous avons su créer pour les détecter… ni sur les fonctions relationnelles interactives relevant de la complexité de notre monde.

Mon propos ne porte pas sur des hypothèses et théories n'ayant été, jusqu'à aujourd'hui, que balbutier par quelques uns de nos plus éminents savants pour ce qui concerne l'existence de multivers dont notre univers ne serait qu'un co-univers.

Mon propos ne portera pas non plus sur les micro-religions, notamment de type animiste ou chamanique et autres approches correspondant à des phénomènes de groupe au sein de micro-sociétés perpétuant ou renouvellant des rites archaïques liés aux appréhensions et connaissances des humains de l'époque ou à ceux qui y trouvent des réponses satisfaisantes à leurs yeux… ou à leur profit.

Mon propos portera essentiellement sur les idéologies monothéistes donc sur les doctrines et organisations se voulant religieuses en reliant les êtres humains à une puissance transcendante Yahvé/Aton/Dieu/Allah/etc… présenté publiquement par ce qu'il est convenu d'appeler un prophète (dont l'existence peut être avérée historiquement ou qu'il ne soit qu'un personnage mythique) lequel sera dans tous les cas adulé au titre de celui ayant affirmé avoir conversé et donc habilité à transmettre et/ou parler au nom d'une entité métaphysique… ou même allant jusqu'à prétendre en être l'incarnation.

De tous temps, et encore aujourd'hui ou demain, sur tous les continents, dans toutes les ethnies et issu de toutes les cultures, un humain (uniquement mâle, sans doute par hasard…) a pris ou est susceptible de prendre la parole au sein d'une société donnée en se positionnant, par rapport à la situation existante, en innovateur-réformateur-législateur de l'avenir… tout en prenant soin d'inscrire, au moins partiellement, sa démarche dans les traditions du groupe social qu'il interpelle et entend guider… au nom de…

Ces personnages de prophète (commun à tous les groupes religieux) peuvent être classés en deux catégories principales :

CELUI QUI CROIT, parce qu'ignorant le fonctionnement de la psyché humaine y compris la sienne il peut, dans la perception de sa réalité mentale intrinsèque, avoir eu des visions extraordinaires ou avoir entendu des voix provenant en apparence de nul interlocuteur ;

Ce type de prophète est "de bonne foi" dans sa schyzophrénie laquelle va lui donner une force de conviction lui permettant de transmettre son aliénation aux autres ignorants et naïfs crédules d'une part… et fournir une arme nouvelle aux manipulateurs d'autre part.

CELUI QUI SAIT comment fonctionne l'individu et le groupe et va utiliser sciemment ce procédé manipulatoire des individus et des masses :

-- soit, cas le plus fréquent, pour avoir une forme de pouvoir sur les autres afin d'accéder aux positions et avantages liés au statut qu'il se donne et revendique… sans pouvoir être personnellement attaquable "puisque c'est dieu qui… ". Cet individu est un escroc lequel, comme tous les escrocs, se comportera aimablement et poétiquement, affirmera vouloir le bien de ses dupes et tirera profit de tout ce qui sera possible.

-- soit en conscience, cas assez rare, pour modifier et orienter les attitudes, comportements et décisions d'un individu ou d'un groupe afin que, de son point de vue, celui-ci progresse, s'améliore, soit plus satisfait, ait une meilleure auto-affirmation de soi. Ce n'en est pas moins une manipulation mentale laquelle ne garantit en rien la pertinence des objectifs et résultats.

Ces prophètes, gourous et autres rassoul jouent principalement sur la frayeur existentielle devant l'inconnu notamment dans les périodes cahotiques, sur les caractères et sentiments (bons ou mauvais) , souvent sur une vision romantique-utopique au détriment de la réalité… lorsque ce n'est pas sur la soif de puissance de l'individu ou/et du groupe qui va trouver dans son discours une très belle rationalisation.

A partir de là les humains l'entourant ou lui succédant vont constituer un corpus idéologique généralement en le présentant, après coup, comme émanant du prophète mais non sans avoir préalablement fait le tri et choisi ce qui doit être pérénisé en se réservant le droit pour la seule hiérarchie de les modifier, les codifier puis les interpréter : affirmer la prééminence par dogmatisation des propos prophètiques, créer des fonctions et des postes, engendrant une hiérarchie laquelle va mettre en place les rites qui confirmeront son autorité… sous la protection d'une puissance tutélaire dont l'existence ne peut être prouvée… mais dont la non-réalité est difficilement démontrable pour les personnes n'utilisant pas leurs facultés de raisonnement, après questionnement-observations, si celà ne leur a pas été enseigné… a fortiori lorsque celà est même interdit par le dogme de la croyance… qui ne peut être remise en cause sans s'attirer des ennuis… parfois mortels.

Le prophétisme est une méthode géniale qui continue à faire ses preuves dans l'affrontement entre l'aliénation et la raison… d'où le succès toujours renouvelé auprès des jeunes générations car c'est moins fatiguant que de prendre le risque de s'opposer aux anciens (notamment les proches) et que se prendre en charge, d'observer, de s'interroger et de se faire sa libre philosophie à partir de savoirs toujours ardus à acquérir.

Je voudrais dire -spécialement à celles et ceux qui confessent la religion de l'islam- que j'ai déjà et souvent déclaré :

"Heureusement que j'ai connu des musulmans et des musulmanes avant d'étudier et de comprendre l'islam"

Car parmi cette population dite musulmane (de foi, de convention sociale ou par force) il y a des gens épatants et de sombres crétins… comme partout.

Par contre, au plan intellectuel, il me semble évident que la doctrine de l'islam (je n'ai pas dit de l'islamisme et je confirme) est un des plus pervers et dangereux totalitarisme que l'humanité ait jamais connu… surtout lorsque l'on peut juger de sa praxis durant 1427 années.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


24997
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages