Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis une ancienne témoin de jéhovah

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 7548 lectures | ratingStar_60372_1ratingStar_60372_2ratingStar_60372_3ratingStar_60372_4

Je suis une ancienne témoin de jéhovah, et je souhaite vivement apporter mon témoignage.J'ai souvent pensé écrire un livre sur ma jeunesse gâché par cette communauté.Je suis devenu témoin de Jéhovah à 11 mois, ma mère à l'époque est tombé enceinte à 15 ans, avait été rejetée par sa famille, et a été obligée d'épouser un homme (mon père) qu'elle n'aimait pas vraiment.Quand ils sont venu frappé à sa porte pour la première fois, elle était dépassée par un bébé dont elle ne s'avait pas s'occupée, elle était obligée d'arrêter ses études, bref elle était très dépressive.Les témoins de Jéhovah n'ont donc eu aucun mal à la convaincre.Ma mère a réussi à convaincre mon père 19 ans et paumé à l'époque.Et voici ce qu'était ma vie, et celle de ma famille :

 

1-étude du livre  individuelle tous les mercredis après midi (il fallait préparer cette étude en moyenne 2 heures avant l'arrivé de ton enseignante) , donc au total 3 et demi en t'endoctriner.

 

2-réunion à la salle du royaume le mercredi soir (2heures) + une préparation de cette réunion pendant 1  à 2 heures= encore 4 heures en moyenne à ne pas jouer, regarder la télé…

 

3-Jeudi soir, l'étude du livre en collectif cette fois= 2 heures d'études + 1 à 2 heures de préparation.

 

4-Samedi réunion à la salle du royaume encore pendant 2heures+ 2heures de préparation.

 

5-enfin, le dimanche matin= prédication soit du porte à porte (il fallait au préalable lire toutes les publications que j'allais proposé soit régulièrement tous les soirs + les recherches dans la bible.

 

Vous comprendrez qu'avec cet emploi du temps, j'avais beaucoup de mal à travailler mes devoirs d'écoles, je n'avais strictement pas le temps de faire autre chose (jouer, avoir des petits camarades). Enfant, je n'avais pas le droit de fêter noel avec mes camarades de classe, pas d'anniversaire, pas de petit cadeau pour la fête des mères, pas de cadeaux de noel, j'étais toujours obliger de décliner les invitations, j'étais gênée, j'étais mise à l'écart, et j'avais honte, surtout quand lors d'un anif en classe, je ne pouvais emmener un petit paquet de biscuit ou un jus pour participer.Je ne pouvais alors manger ce qu'apportaient les autres, c'étais vraiment humiliant.Je n'ai pas eu droit au rêve, non on me racontait que Jéhovah allait bientôt venir détruire les gens du monde (ceux qui ne sont pas TJ) avec image à l'appuie.On voyait la terre s'ouvrir, avec du feu tombant du ciel, et des bébés, des chats et chiens, des femmes, des hommes tomber dans le gros trou avec une expression de douleur.C'était vraiment traumatisant.Je devais impérativement m'éloigner du monde, éviter d'avoir des amis non TJ.Pour eux le monde est horrible, ou règne la drogue, la prostitution, le meurtre… Seul les TJ sont des gens honnorables et respectables, tous les autres sont des condamnés voués à armaguédon.Ce mot à bercé tout mon enfance, il me faisait peur, alors je priais constamment Jéhovah pour qu'il m'aide à ne pas fréquenter les non TJ, et j'étais très sage tellement j'avais peur d'être détruite.Je ne lisais rien d'autre que les publications de cette secte, je n'avais strictement aucun esprit critique.A 16 ans, j'ai rencontrer un prof du lycée qui m'a ouvert les yeux avec la philosophie, je me suis mise à poser des questions, à demander des explications mais j'avais pour seule réponse des TJ, qu'il fallait que je me protège de cette discipline, voire qu'il était préférable que j'arrête le lycée pour pouvoir me consacrer à temps plein à l'oeuvre de Dieu (porte à porte) , c'est aussi à ce moment que je suis tombée amoureuse d'un garçon du lycée non TJ (c'est une interdiction formelle) , il était biensure hors de question que j'ai des rapports sexuel avec lui.Les autres TJ  de mon lycée m'ont dénoncé aux anciens (les gouroux) , parcequ'ils m'avaient juste vu le fréquenter souvent et un jour l'embrasser.Les anciens ont débarqués chez mes parents, m'ont fait la morale, m'ont demandé si j'avais couché (histoire d'aller le répéter au éventuel prétendant qui ne voudraient plus d'une fille expérimentée) , m'ont ordonné d'arrêter cette relation impure.Plus tard ils m'ont exclus, m'a famille devait limiter leur lien avec moi, les TJ ne devaient absolument plus s'approcher de moi, ni me saluer.La pression était devenu tellement forte que j'ai fait une tentative de suicice (grave). Un peu plus tard, je suis parti de chez moi, avec les motivations de mes parents.J'ai fais une formation par alternance, j'ai eu mon bac et j'ai fais 4 ans d'études sup.Aujourd'hui, je m'en suis bien sorti, mais j'ai des séquelles, il m'arrive de faire des cauchemards suite à mon enfance, parfois je deviens dépressive suite à mon enfance perdu.Les TJ m'ont traiter comme la pire des salopes, comme une personne atteinte de la peste, comme une meurtrière parceque j'ai une seule fois embrasser un garçon non TJ, qui était très respectable, et parceque j'ai une seule fois oser affirmer une opinion personnelle.Je peux vous dire que l'exclusion est une vrai mort sociale, vous êtes alors traiter comme plus bas qu'un animal.

 

Ne vous fiez jamais sur leur douceur, le bonheur qu'ils affichent.Dans cette communauté, on a l'obligation d'épier les uns et les autres et de dénoncer.Les gens n'ont pas d'opinion, il reste marié même s'ils s'aiment plus, ils ne vivent pas dans l'instant ils attendent juste Armaguédon pour recevoir la vie éternelle.Il n'y a pas d'amour véritable, juste une véritable hypocrisie.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


60372
b
Moi aussi !
21 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par Jean Louis Jabalé | le 11/01/11 à 10:16

Toutes les religions ont tendance à baser leur endoctrinement sur la peur qu'elles instillent dans les esprits, mais les pingouins de jéovah sont particulièrement toxiques !

Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages