Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'industrie de l'holocauste

Témoignage d'internaute trouvé sur bladi
Mail  
| 242 lectures | ratingStar_44267_1ratingStar_44267_2ratingStar_44267_3ratingStar_44267_4

Il y a quelques mois, dans un éditorial remarqué (16) , le directeur du Monde diplomatique, Ignacio Ramonet, écrivait : "Dans un contexte qui voit l'enthousiasme militant refluer tandis que s'étend une vision pessimiste de l'avenir, la rédaction du Monde diplomatique s'attèle à améliorer son contenu éditorial et considère que rien n'est plus important que de ne pas trahir la confiance de ses lecteurs. (…) En ralentissant l'accélération médiatique ; en pariant sur un journalisme des lumières pour dissiper la part d'ombre de l'actualité ; en nous intéressant à des situations qui ne sont pas sous les projecteurs de l'actualité mais qui aident à mieux comprendre le contexte international ; en proposant des dossiers encore plus complets, plus approfondis et mieux documentés sur les grandes questions contemporaines ; en allant au fond des problèmes avec méthode, rigueur et sérieux ; en présentant des informations et des analyses inédites et souvent occultées ; et en tentant d'aller à contre-courant des médias dominants." .

Si l'on rapporte ces belles proclamations (dont je ne mets pas en doute la sincérité) aux dix points qui précèdent, il me semble alors légitime de s'indigner qu'une condamnation aussi catégorique reposant sur une démonstration aussi peu approfondie et dépourvue de rigueur ait pu trouver sa place dans une sélection des meilleurs articles que Le Monde diplomatique a consacrés au thème des "génocides dans l'Histoire" , et tout aussi fondé de considérer qu'à cette occasion la confiance des lecteurs a été trahie. Car sur cette question de l'exploitation américaine de l'extermination des Juifs d'Europe aux multiples facettes (17) , comme sur celle de l'exploitation par cette même Amérique des horreurs qui ont jalonné les guerres de Yougoslavie (pour perpétuer son emprise sur l'Europe) , force est de constater que, loin d'aller à contre-courant des médias dominants, Le Monde diplomatique ferait plutôt figure, au sein d'une presse française sinistrée, de "borgne au pays des aveugles" demeurant dans le spectre des idées dominantes par crainte de passer, aux yeux des élites mondialisées, pour "pro-serbe" et "antisémite" .

M.-A. C.

Post-Scriptum :

(1) Pour une présentation de l'itinéraire intellectuel de Norman Finkelstein, voir la remarquable préface de Jean Bricmont au livre de Norman Finkelstein : "Tuer l'espoir. Une introduction au conflit israélo-palestinien" , Aden, Bruxelles, 2003.

(2) Le livre, dont le titre original est "The Holocaust Industry : Reflections on the Exploitation of Jewish Suffering" , est paru aux Etats-Unis en 2000, il a depuis été traduit en quinze langues.

(3) Le Monde a consacré un dossier de deux pages à L'Industrie de l'holocauste dans son édition du 16/02/2001. A la notable exception d'un court article de Raul Hilberg (auteur dans les années 60 de l'ouvrage de référence "La destruction des Juifs d'Europe") , tous les autres commentaires étaient défavorables au livre. Bien qu'assez succinte, la recension d'Antoine de Gaudemar parue dans le quotidien Libération du 15/02/2001 sous le titre "Du devoir de mémoire au Shoah business" m'a paru être la plus fouillée et la plus intellectuellement honnête. On peut la lire (ainsi que d'autres articles de Libération sur le même sujet) sur le site : http : //globalorder.8k.com/finkelste…

(4) On peut consulter cet article du Monde diplomatique sur le site du journal http://www.monde-diplomatique.fr/20...

(5) Les génocides dans l'Histoire, août-septembre 2004, page 19.

(6) Norman Finkelstein explique que ce qui l'a poussé à écrire ce livre a été sa volonté d'élargir le champ du dialogue critique qu'il avait établi avec l'historien américain Peter Novick depuis la publication de son travail fondateur "The Holocaust in American Life" (la traduction française de l'ouvrage de Novick est parue dans la prestigieuse "Bibliothèque des histoires" de Gallimard en 2001 peu de temps après la sortie de L'industrie de l'holocauste). Finkelstein, qui cite abondamment l'ouvrage Novick, reproche à ce dernier de ne mettre l'accent que sur les abus les plus énormes, et il en conteste aussi certaines conclusions.

(7) Voir "L'Industrie de l'Holocauste" , page 23.

(8) Voir "L'Industrie de l'Holocauste" , page 44 et suivantes.

(9) Lire "Il existe ! " sur le site http://www.communautarisme.net/inde...

(10) Dans une réponse à Gilles-William Goldnadel intitulée "Terrorisme intellectuel" parue dans Libération du 27/03/2001, Eric Hazan écrivait : "Ceux qui ont lu "L'Industrie de l'Holocauste" savent qu'à aucun moment il n'y est question de "lobby juif" , ni de "sionisme international" , ni de "complot" .

(11) Voir "L'Industrie de l'Holocauste" , page 74.

(12) Voir "L'Industrie de l'Holocauste" , page 72 et note 60.

(13) Voir "L'Industrie de l'Holocauste" , page 69 et suivantes.

(14) Le Monde du 16 février 2001. Lire l'interview complète de Florent Brayard sur le site http://perso.wanadoo.fr/fromveur/ne...

(15) Pour un exemple d'une critique précise, argumentée et non-malveillante d'une affirmation de Norman Finkelstein sur le secret bancaire suisse, voir Annie Lacroix-Riz : "L'histoire contemporaine sous influence" , Le Temps des Cerises, 2004, page 104.

(16) Voir "Médias en crise" , Le Monde diplomatique, janvier 2005.

(17) Lire l'article de Diana Johnstone, "Censure et Empire" sur le site de Michel Collon : http://www.michelcollon.info

Sources : http://www.cmaq.net/fr/module.php ? M…
  Lire la suite de la discussion sur bladi.net


44267
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages