Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'Islam et le respect des autres religions

Témoignage d'internaute trouvé sur bladi
Mail  
| 2500 lectures | ratingStar_70006_1ratingStar_70006_2ratingStar_70006_3ratingStar_70006_4

Notre prophete bien aimée a dit :

"Celui qui fait du mal à un Juif ou à un Chrétien trouvera en moi son adversaire au Jour du Jugement."

Première chose que le Prophète Mouhamed (que la paix soit sur lui) fit après s'être établi à Médine, où il avait été invité comme chef, était de conclure un traité entre les Musulmans et les disciples du Livre (les Juifs et les Chrétiens). D'après ce traité, les Musulmans garantissaient à ceux-ci la liberté de croyance et leur accordaient les mêmes droits et obligations que ceux dont ils jouissaient eux-mêmes.

Quand une délégation de Chrétiens d'Abyssinie vint à Médine, le Prophète Mouhamed (que la paix soit sur lui) les hébergea dans une mosquée et prit personnellement soin d'eux. En leur servant à manger, il leur dit qu'ils avaient été si généreux et obligeants envers ses compagnons qui avaient émigré dans leur pays qu'il tenait à les honorer lui-même.

Quand une délégation de Chrétiens vint à Médine de Najran, une ville du sud-ouest d&lsquo ; Arabie, le Prophète les reçut dans sa mosquée et les invita à dire leurs prières à l'intérieur de la mosquée. Les Musulmans disaient leurs prières d'un côté de la mosquée et les Chrétiens de l'autre. Pendant leur visite, le Prophète discuta poliment et aimablement de beaucoup d'idées avec eux.

Les successeurs du Prophète ont poursuivi sa politique.

Quand Omar Ibn Al-Khattab, le deuxième Calife, libéra Jérusalem de l'occupation de la Rome Byzantine, il donna son accord aux conditions demandées par ses habitants chrétiens. Il arriva qu'Omar fût à l'intérieur de la principale église chrétienne de Jérusalem au moment de la prière musulmane de l'après-midi. Omar refusa de faire ses prières dans l'église, de crainte que ce fait donne aux futures générations musulmanes le prétexte de confisquer l'église et de la transformer en mosquée islamique.

Une femme copte, d'une secte religieuse en Egypte, vint chez Omar pour se plaindre que le gouverneur Amru-Ibn Al-As avait pris sa maison pour en ajouter le terrain à un lieu voisin qui devait être utilisé pour la construction d'une mosquée. Omar fit une enquête sur la matière et apprit d'Amru que les Musulmans avaient augmenté en nombre et avaient besoin d'étendre la mosquée. Omar déposa de l'argent dans un fond où la femme pouvait puiser chaque fois qu'elle en avait besoin. Bien que beaucoup de lois modernes admettent une procédure d'expropriation de ce type, Omar ne l'accepta pas en vertu des principes islamiques. Il ordonna aux Musulmans d'arrêter les travaux d'extension de la mosquée et de reconstruire la maison de la femme chrétienne telle qu'elle était avant.

Un jour Omar Ibnul-Khatab vit un vieillard mendier une aumône dans la rue. Omar lui demanda qui il était et apprit qu'il était juif. Omar le prit par la main jusque chez lui, lui donna à manger et de l'argent et l'envoya à la Trésorerie Musulmane, en disant : "Donnez de l'argent islamique à cet homme. Est-il juste de lui exiger de l'argent (la Jizya c'est une taxe perçue auprès des non-Musulmans en échange de la protection militaire et autres services fournis par l'état) quand il est jeune et de l'abandonner quand il est âgé ? Ceci n'est pas possible en Islam."

Le fils du gouverneur musulman d'Egypte avait pris une fois d'un Copte le cheval de course que celui-ci avait gagné. En colère, le fils du gouverneur musulman avait battu le Copte de son fouet. Le Copte porta son cas devant Omar Ibnul-Khatab au temps du Hajj, le pèlerinage annuel des Musulmans. Devant l'assemblée générale des Musulmans, Omar donna son fouet à l'homme Copte et lui dit : "Battez celui qui vous a battu." Puis Omar réprimanda le père du garçon et conquérant de l'Egypte et lui dit : "Pourquoi as-tu réduit à l'esclavage les hommes qui par naissance sont nés libres ? "
  Lire la suite de la discussion sur bladi.net


70006
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages