Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

L4onu accuse les palestiniens de crimes contre l'humanité

Témoignage d'internaute trouvé sur france2 - 07/01/10 | Mis en ligne le 24/05/12
Mail  
| 141 lectures | ratingStar_258774_1ratingStar_258774_2ratingStar_258774_3ratingStar_258774_4
Un musulman dénonce les crimes anti-chrétiens des palestiniens. Source : bivouac/melba. Nous avons à plusieurs reprises parlé des persécutions commises par les musulmans palestiniens envers les chrétiens (ici et ici). Mais quand c'est un journaliste palestinien musulman qui en parle et fait une autocritique de sa société musulmane palestinienne, peut-être que cela sensibilisera davantage le public à ce problème ? C'est pourquoi nous avons traduit cet article. Jérusalem (CNSNews. Com) - Les Palestiniens chrétiens subissent de "rudes coups" de la part des musulmans. C'est ce qu'écrit un Palestinien dans un article exceptionnellement sincère sur la situation des chrétiens en terre arabe. "Soyons honnêtes avec nous-mêmes et ayons le courage de dire tout haut que les Palestiniens chrétiens subissent de nombreux coups rudes, mais souffrent cependant en silence pour ne pas attirer l'attention" , écrit Abd Al-Nasser Al-Najjar dans le quotidien de l'autorité Palestinienne Al-Ayyam. Les musulmans ainsi que le plupart des chrétiens des territoires palestiniens disent aux journalistes qu'ils sont tous des Palestiniens. En public, ils nient habituellement l'existence de tout problème ou de toute différence entre eux. Ils disent bien s'entendre et que le principal problème, c'est "l'occupation" israélienne de la Cisjordanie. En privé toutefois, certains chrétiens avouent les pertes d'emplois, les confiscations de terres, les attentats contre les églises, l'intimidation, la torture, les coups, les enlèvements, les mariages forcés et le harcèlement sexuel que subissent les chrétiennes. Des chrétiens ont été tués. Mais les manifestations de cette tension interreligieuse trouvent rarement d'échos dans les médias palestiniens et arabes. Dans son article du 25 octobre, Al-Najjar, qui est lui-même musulman et intervient régulièrement dans ce journal de l'Autorité Palestinienne, critique la persécution musulmane des chrétiens dans les pays arabes, en particulier celle ayant cours dans les territoires administrés par l'Autorité Palestinienne. Selon Al-Najjar, les chrétiens souffrent, non pas de "l'occupation" israélienne, mais de la confiscation des biens chrétiens, plus particulièrement dans les villes de Cisjordanie de Bethléem, Ramallah, et Al-Birah. Ce qui rend les choses pires encore, écrit-il, c'est que ceux qui ont pillé les biens de chrétiens sont eux-mêmes soit puissants, soit soutenus par des gens puissants, dont "des haut gradés de l'armée et des membres influents de clans importants" . Le tentatives qu'ont entreprises des dirigeants politiques ou le système judiciaire pour corriger la situation ont échoué, ajoute Al-Najjar. "Ces dernières années, plusieurs de mes amis chrétiens m'ont dit tout ce qu'ils ont subi pour avoir essayé de retrouver leurs terres après qu'elles eurent été confisquées par des habitants influents de Bethléem, et cela inclut des menaces de divers ordres, y compris même des menaces de mort." "De plus, l'on a essayé de marginaliser la culture chrétienne en Palestine, alors même qu'elle y est riche et fermement enracinée. Cela a commencé par des accusations d'incroyance [contre les chrétiens], et cela a finalement nui à la société palestinienne tout entière" , écrit Al-Najjar. Malgré les injustices perpétrées contre les chrétiens, personne, que ce soit au sein du gouvernement, des ONG ou des factions politiques, n'a pris de mesure constructive pour les empêcher ou pour défendre les chrétiens, ajoute-t-il. Il y aurait dû y avoir de telles mesures, "non par bonté et par compassion" , mais parce que les Palestiniens chrétiens sont d'ici et qu'ils ne sont "pas différents de nous, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs" que les musulmans. "Nous continuons à instiller à nos enfants une culture épouvantable qui considère les chrétiens comme des infidèles" , écrit Al-Najjar. Il appelle à un "réveil national" pour restaurer les droits des chrétiens et préserver l' "équilibre démographique" . Des dizaines de milliers d'Arabes chrétiens ont fui la Cisjordanie et la bande de Gaza au cours des ans. A Bethléem, lieu de naissance de Jésus, l'exode des chrétiens a été encore plus important. En 1990, 60% de la population y était chrétienne. Aujourd'hui, selon des estimations, 20%, voire moins, de la population est chrétienne. Seul 1,5% de la population de la Cisjordanie et de la bande de Gaza est chrétienne. "N'oublions pas que les tribus d'Arabie étaient chrétiennes. Les meilleurs auteurs, les meilleurs poètes étaient chrétiens, tout comme beaucoup de guerriers et de philosophes. C'est eux qui portèrent l'étendard du panarabisme. La première université palestinienne fut établie par des chrétiens." Al-Najjar a demandé à ce que l'on dote les tyrans "de comportements progressistes" et de "la vérité" , "afin que les religieux et les vieillards ne soient pas les seuls chrétiens qui restent en Terre Sainte et dans la ville de naissance de Jésus." Al-Najjar a également fait mention des derniers attentats en Irak contre les chrétiens, dont beaucoup ont été obligés de fuir après une série de meurtres ces derniers mois. On estime que des centaines de milliers de chrétiens ont fui le pays depuis l'intervention militaire menée par les USA en 2003. Ne serait-ce que cette semaine, deux soeurs chrétiennes ont été abattues à Mossoul dans le nord de l'Irak par des hommes armés identifiés comme étant des extrémistes islamiques. "Les chrétiens sont persécutés non seulement en Irak, mais dans la plupart des pays arabes, indifféremment de la taille de leur communauté. Ils sont soumis à toutes formes de discrimnations, ainsi qu'aux expulsions" , écrit Al-Najjar. Non seulement les officiels arabes sont-ils silencieux sur le sujet, mais les intellectuels, les élites, les ONG et les dirigeants du secteur privé dans le monde arabe le sont aussi, écrit-il. Il évoque également l'Egypte, le Liban, l'Algérie parmi les pays ayant le même problème anti-chrétien "généralisé" . L'évaluation que dresse Al-Najjar de la situation est confirmée par le rapport de 2008 sur la liberté religieuse dans le monde du département d'Etat (américain). En Algérie, le gouvernement montre de moins en moins de respect pour la liberté religieuse, selon les USA. "Il a été fait de nombreuses fois état de restrictions gouvernementales relatives au culte, dont des arrestations et des condamnations de gens qui s'étaient convertis au christianisme, des fermetures administratives d'églises, la révocation d'un directeur d'école chrétien pour avoir censément utilisé l'école à des fins d'évangélisation, et la confiscation de bibles" affirme le rapport. On note également un déclin du respect pour la tolérance religieuse en Egypte, au milieu d'incidents violents et d'attentats contre des institutions chrétiennes, selon le rapport. Au Liban, le rapport remarque qu'au cours des 60 dernières années, "il y a eu une baisse constante du nombre de chrétiens comparé à celui des musulmans, principalement du fait de l'émigration d'un grand nombre de chrétiens maronites et d'un taux de natalité supérieur à la moyenne chez les musulmans." Source CNS News. --------- Parmis plusieurs crimes commis de la part des palestiniens, on peux noter la persécution continuelle des chrétiens. Une des raisons d'ailleurs pour laquelle le Vatican a demandé aux israéliens de modifier le tracé de la barriére de la vie (barriére de sécurité anti-terroriste) , afin que les lieux saints chrétiens soient placés du coté israélien de la barriére de la vie. Le Vatican n'en pouvait plus des attaques palestiniennes à la kalachnikov dans les églises. Personne n'en parle dans les médias occidentaux, une campagne de persécution systématique a pris place dans la bande de Gaza et dans une moindre mesure en Cisjordanie. Le silence général autour de cette campagne contribue à son intensification. Les victimes sont les Chrétiens palestiniens, en particulier la petite communauté de Gaza. Les persécuteurs sont les divers groupes islamistes dont les actions ne sont que les manifestations d'un militantisme et d'une bigoterie qui ne cessent de croître dans la région. La population chrétienne est peu nombreuse, entre 2 et 3000 âmes, et du fait de l'évolution ambiante, elle tend à devenir invisible sur le plan civique. Depuis le coup d'état du Hamas en juillet 2007, la situation des Chrétiens est devenue intenable. Enhardies par l'indifférence des autorités, les organisations islamistes ont commencé à viser les institutions chrétiennes et les personnes par l'intimidation, le harcèlement et les menaces d'enlèvement, en permanence, et sans aucune impunité. A Gaza City, l'Association biblique "Teachers Bookshop" a subi de nombreuses attaques, notamment à la bombe en avril 2007. Son propriétaire, Rami Khader Ayyad, a été enlevé en plein jour et trouvé mort le 7/10/07. L'année suivante, les institutions chrétiennes ont subi de nombreuses attaques à la bombe, notamment les écoles. En mai 2008, l'école américaine de Beit Lahya a été atteinte et en été 2008, l'école des soeurs Zahwa Rosary Sisters et l'école El Manara, la librairie de YMCA et le Commonwealth War Cemetery également. Les attaques ont lieu souvent la nuit, sans autres victimes que les gardes. On pense que les coupables sont les groupes salafistes comme Jaish al Islam, Jaish al Ouma… Les Comités de Résistance Populaires les plus en vue ont décrété que la présence chrétienne devait être éliminée de Gaza, car elle diffuse une culture pro-occidentale et anti-islamique. Et les autorités du Hamas, que font-elles ? Elles se sont contentées de critiquer ces attaques et les arrestations sont rares, et, quand elles ont lieu, les suspects sont libérés rapidement, sans jugement. Ce fut le cas des 2 terroristes de Jaish al Islam qui ont attaqué la YMCA. Ces persécutions ne sont pas le fait de simples groupuscules, mais il s'agit d'un large processus d'islamisation de la société palestinienne dans lequel le Hamas est partie prenante. Les cadres du mouvement divisé du Fatah n'en sont pas exempts. Les Comités populaires de résistance, par exemple, ont été fondés par d'anciens officiers du Fatah qui cherchaient à assouvir leur zèle religieux. La situation en Cisjordanie est différente, du fait que la population chrétienne est plus nombreuse et les forces laïques y sont plus puissantes. Néanmoins la tendance anti-chrétienne y rend amère la vie de cette communauté. Al Ayam, un journal local, attire l'attention sur le "rachat obligatoire des terres chrétiennes", à Bethlehem, Ramallah et al Bireh. Les puissants clans et les forces de sécurité palestiniennes ont mis en place des méthodes pour s'emparer des terres chrétiennes, par de faux documents de propriété, par le squat, l'expropriation ou l'intimidation. Le journaliste Abd alNasser al Najjar se plaint que les autorités ou les ONG ne protègent pas les Chrétiens… Officiellement on clame l'unité nationale entre Musulmans et Chrétiens et les représentants de la Communauté Chrétienne confirment cette annonce. Mais sur le terrain, les Chrétiens de l'Autorité Palestinienne ont peur, la population de Bethlehem, par exemple, étant passé de 60% en 1990 à 20% aujourd'hui. Et on peut craindre que la minuscule communauté de Gaza ne disparaisse dans peu de temps. Mais ces événements ne sont que le reflet d'un processus général qui est en cours dans tout le Moyen Orient et dont les médias occidentaux et les ONG ne parlent pas, préférant ignorer cette dure réalité du terrain. Et le résultat est l'agonie d'une très vieille communauté du Moyen Orient. (1). Note de la traduction (1) Cette tendance à la disparition des très anciennes communautés chrétiennes du Moyen Orient est très visible au Liban, en Irak, en Egypte particulièrement. Pourtant elles charrient des cultures ancestrales (copte, maronite, chaldéenne, grecque-orthodoxe…) qui risquent de s'évaporer du patrimoine mondial.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


258774
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages