Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

La science va faire dsparaître la religion? où l'inverse?

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 04/08/11 | Mis en ligne le 29/03/12
Mail  
| 216 lectures | ratingStar_234003_1ratingStar_234003_2ratingStar_234003_3ratingStar_234003_4
Ce sujet que je souhaiterais proposer ne peut en aucun cas être assimilé à un inventaire comparatif entre les religions. Il y a d'autres lieux, et sur ce site même, où ce genre de débats est traité de long en large. Donc merci d'éviter les hors-sujets. C'est suite à mon expérience personnelle que je me suis dit que beaucoup de personnes avaient dû vivre le même cheminement, et que cela pouvait faire l'objet d'un débat sincère, libre et sans prétentions. Pour ne pas être trop long, je vais résumer ce que voudrais exprimer. Ne voyez dans ce récit aucun misérabilisme, mais une histoire banale. Enfant, je vivais dans un petit univers clos, où la vie se déroulait simplement au rythme des saisons. Dieu, la religion et les traditions qui l'accompagnent faisaient partie de ce petit univers, aussi naturellement que la chaleur du soleil ou la couleur du ciel. Je dis "clos" , car aucune forme de tentations qui existe dans le monde moderne actuel n'y existait, qu'elles soient positives ou négatives. On n'avait donc aucun mérite à être sobre en toutes choses, et quand je dis sobre, c'est un euphémisme. C'était alors une évidence incontournable que Dieu avait créé tous les êtres vivants et tous les objets terrestres ou célestes, qu'il était tout puissant et régnait aussi bien sur les destins des hommes que sur la marche des astres. Puis, j'ai dû quitter brutalement ce petit monde, pour un autre, infiniment plus vaste. J'ai dû m'adapter à ce nouvel univers, comme le font tous les enfants, en vivant le moment présent et en refoulant tout ce qui me dépassait. J'ai fait des études, qui par chance (ce n'est pas de la fausse modestie, la vie n'est qu'une infinité de hasards et les capacités intellectuelles des individus font partie de ces hasards) , m'ont mené assez loin. Au fur et à mesure que j'emmagasinais ce qu'emmagasinent tous les écoliers et tous les étudiants, l'existence et le principe de beaucoup de phénomènes, qu'on m'avait expliqués depuis toujours comme étant issus de la seule volonté divine, se révélaient finalement être assez simples, du moins en apparence. Ce sont, par exemple, l'origine des étoiles, l'explosion originelle de la création de notre univers, en passant par toutes les connaissances accumulées par l'Humanité dans le domaine de l'électricité (les causes de la foudre) , de l'énergie atomique (le fonctionnement du soleil) , du corps humain (des ensorcellements devenues de simples maladies) , de la météorologie (explication de la pluie, des vents, du froid et de la chaleur, toutes choses qui étaient autrefois d'essence exclusivement divines) , l'évolution selon Darwin qui percute comme un obus le mythe de la création divine d'Adam et d'Eve (commune aux trois religions monothéistes, je crois) … Il me faut dire tout de suite que j'ai l'impression que ces connaissances s'apparentent à la première marche d'un escalier dont le sommet se perd dans les nuages, et que ce qui reste à découvrir semble se muer en infini, au fur et à mesure que la science défriche ses premières terres. On se dit alors que si ce qui est dit dans les livres religieux est partiellement faux, alors sûrement que tout est faux. Dans un premier temps ça m'a séparé sans coup férir de la religion et de la croyance en Dieu. Je suis devenu athée et je le suis encore, mais d'autres questions commencent à se poser. Si on réfléchit bien, les causes fondamentales de l'apparition des religions, sont toujours là. Ces causes sont en fait des questions sans réponses. On a accepté sans trop de mal des explications scientifiques concernant des phénomènes naturels autrefois divinisés, tout en continuant à croire en Dieu, vaille que vaille (foudre, pluies, tremblements de terre, volcans, maladies, …). Il me semble que nous nous posons encore les mêmes questions fondamentales que les ancêtres de l'Homme se posaient au fond de leurs cavernes : Qu'est-ce que la vie, qui l'a créée et dans quel but ? Et comme un reflet dans un miroir, qu'en est-il de la mort ? Qui a crée l'univers et dans quel but ? Quelle est la vérité sur cette infinité du temps et de l'espace qui défie notre capacité à l'appréhender ? Quel sens donner à l'existence de tout univers ? Or, ce sont essentiellement ces questions sans réponses qui ont amené les hommes, à mon avis, au concept d'un Dieu réel ou supposé, concept qui répondait, à sa manière, à toutes ces questions. Alors la Science n'est-elle qu'un épiphénomène par rapport aux religions, ou va-t-elle sonder l'impensable et ranger définitivement les religions dans un placard de l'Histoire Humaine ?
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


234003
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages