Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les agressions commises sur la communauté copte

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 267 lectures | ratingStar_22242_1ratingStar_22242_2ratingStar_22242_3ratingStar_22242_4

 

 

Je crains que votre regard sur l'Egypte soit aussi indulgent que celui de Jet Tour… seriez-vous voyagiste que l'Egypte ne pourrait souhaiter meilleur ambassadeur !  

 

Je vais répondre à la première partie de votre message et m'abstenir pour le reste car non nous éloignons du sujet.

Mais si vous voulez ouvrir un topic sur l'Egypte, cela ne me poserait aucune difficulté pour vous répondre…  

 

 

 

Je vais vous donner quelques pistes en C/C car les agressions commises sur la communauté copte est savamment filtrée et les articles n'y font pas long feu…  

 

 

Article # 1.

 

   

 

La Commission américaine sur les libertés religieuses dans le monde a recommandé mercredi au gouvernement de Washington d'ajouter trois pays, le Pakistan, l'Ouzbékistan et le Turkménistan, à sa liste noire des pays portant gravement atteinte à la liberté de culte.  

Sur cette liste figuraient déjà le Bangladesh, le Belarus, Cuba, l'Egypte, l'Indonésie et le Nigeria.

 

 

 

La presse Egyptienne nie la présence de l'Egypte sur cette liste (article en Arabe)  

 

Source et intégralité articles sur :  http://www.copteseurope.info/

 

 

 

Article # 2.

Largement écorné car partisan et sans caractère journalistique  

 

Je n'ai conservé qu'une triste liste :

 

Des attentats de ce type ne sont pas les premiers. Pour rappel :

 

Crimes islamistes perpétués sur des Coptes et restés impunis.

 

1978 - 5 Coptes dont 2 prêtres à Samalout (El Minia Haute Egypte).

 

1981 – 81 Coptes à El Zaouia El Hamra (Quartier au Caire).

 

1990 – 9 Coptes à Alexandrie.

 

1991-1992 – 3 Coptes à Sohag (Haute Egypte).

 

1993 – 3 Coptes à Manfalout (Haute Egypte).

 

1994 – 6 Coptes au Monastère de Deir El Moharak (Haute Egypte).

 

1994-1995 – 40 Coptes à Mir (El Kosia Haute Egypte).

 

1996 – 4 Coptes à Ezbat El Akbat (El Badary Haute Egypte).

 

1997 – 22 Coptes à Naga Hamadi (Haute Egypte) dont 1 député Copte (Sobhy Soliman) à Sohag.

 

1998- 1014 Coptes du même village d' EL-KOCHEH ont été torturés par la police, selon les rapports de l'EOHR. Les officiers sont restés impunis, jusqu'à ce jour.

 

2000- janvier- une explosion de haine éclate au village d'El-Kosheh dans le sud de l'Egypte, suite à une banale dispute entre un copte et un musulman.

 

Vingt et un coptes sont massacrés, mutilés et brûlés, femmes et enfants inclus.

 

Des dizaines de maisons et de commerces coptes sont pillés, détruits et brûlés.

 

Sur cette affaire : Le 5 février 2001, la Cour condamne quatre musulmans, sur 96 accusés, l'un à dix ans de réclusion "pour meurtre non intentionnel" de la seule victime musulmane dans ce massacre (prise pour un Copte par les assassins) et deux ans de prison pour les trois autres "pour port illicite d'armes et dégradation d'un camion militaire" . Aucune condamnation pour les meurtres des 21 chrétiens !

 

On comprend mieux pourquoi les coptes ont pu, suite aux derniers assassinats de ce mois d'Avril, laisser élcater leur colère.

 

Les funérailles de l'un d'eux, tué vendredi, ont tourné à l'émeute interconfessionnelle. Musulmans et chrétiens se sont affrontés à coups de bâtons, des voitures ont été brûlées. "Nous réclamons nos droits, et le prix de notre sang" , ont crié les coptes, qui ont aussi interpellé le Président Moubarak et accusé la police de passivité, voire de complicité, devant les violences à leur encontre.

 

"Nous avons toujours fait profil bas, mais maintenant ça suffit ! Combien faudra-t-il de morts ? "

 

Selon le journal- forcément islmamophobe puisque faisant un lien entre pays musulman et assassinat de chrétiens- Libération du 17 Avril 2006 : http://www.liberation.fr/page.php?Article=375381

 

"Ils sont nombreux à penser émigrer. Le succès électoral des Frères musulmans aux récentes législative a exacerbé les tensions, alors que se multiplient les rumeurs de conversions forcées. "L'Etat et le patriarche Chenouda III [le "pape" copte, ndlr] nous disent à chaque fois de rester calmes et de préserver l'unité nationale, mais nous sommes des exclus" , reprend Mariam.

 

A l'instar de nombreux coreligionnaires, elle estime que la situation s'est gravement détériorée depuis quelques années. "Le problème va au-delà des intégristes, tous les musulmans nous considèrent comme des inférieurs." "Ils voudraient nous convertir de force" , explique à son tour une jeune femme préférant demeurer anonyme.  

 

 

 

 

Article # 3.

 

Colère des chrétiens d'Egypte contre la passivité de l'Etat.

 

Consultable dans les archives payantes du site  

 

http://www.liberation.fr/page.php?Article=375381

 

 

 

 

Article # 4.

 

Extraits :

 

Prenons le cas des coptes qui sont les chrétiens d'Egypte. Ils sont entre 10 et 15 % de la population. C'est quand même formidable de constater qu'on peut impunément pénétrer dans les églises pour les intimider, les tuer sans que cela ne soulève beaucoup d'émotion. C'est quand même impressionnant qu'on puisse assassiner une religieuse en pleine rue à Alexandrie et faire croire qu'elle n'est que blessée, tout cela sous prétexte que, si la police avait dit tout de suite la vérité, il y aurait eu une émeute. Mais qui sont émeutiers ? Pire : on affirme que ce crime est le fait d'un déséquilibré. Ajoutons à la stupidité et à l'horreur : plusieurs chrétiens ont été agressés dans une église, certains en sont morts et on affirme tranquillement : c'est un déséquilibré ! Notez que c'était déjà l'argument utilisé en Turquie pour expliquer l'assassinat du prêtre de Trébizonde. Pour qui nous prend-on ?

 

La situation devient inquiétante en Egypte. En effet il y eut des élections pour donner une apparence de démocratie au régime qui tend malgré tout à la dictature héréditaire. De nouveau à Alexandrie et au Caire, il y eut de véritables chasses aux chrétiens. Le résultat fut que les candidats chrétiens à la députation ont retiré leur candidature. Et ne croyez pas que le fait que des chrétiens aient été nommés députés par le pouvoir exécutif et que, même, un chrétien ait été nommé gouverneur en Haute Egypte rétablisse le droit. Les chrétiens sont bel et bien privés de leurs droits civiques. Le pouvoir louvoie en face du parti des Frères musulmans qui a obtenu tout ce qu'il a voulu.

 

 

Source et intégralité de l'article : http://www.oeuvre-orient.fr/articl[...]rticle=107

 

 

 

Bonne lecture  

 

 
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


22242
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages