Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

les enfants de 10 ans chargés de porter le poids de l'histoire

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 252 lectures | ratingStar_22138_1ratingStar_22138_2ratingStar_22138_3ratingStar_22138_4

Mais il se trouve que Nicolas Sarkozy a commis il y a quelques mois un dérapage semblable, tendant à banaliser la délation envers les juifs sous le régime de Vichy, comparée et assimilée à la dénonciation de délits fiscaux.

Pour défendre la "dépénalisation du droit des affaires" (terme pudique pour l'impunité garantie aux patrons, mêmes voyous) lors de l'université d'été du Medef le 30 août dernier, il avait utilisé la formule suivante : "A quoi sert-il d'expliquer à nos enfants que Vichy, la collaboration, c'est une page sombre de notre histoire, et de tolérer des contrôles fiscaux sur une dénonciation anonyme, ou des enquêtes sur une dénonciation anonyme ? " . Il avait été applaudi frénétiquement par son auditoire patronal, absolument ravi par cette scabreuse comparaison.  

"Le drame de Vichy et de la collaboration ne réside pas essentiellement dans la forme des dénonciations et leur anonymat mais leur contenu et les "lois" barbares auxquelles elles faisaient référence. On y dénonçait les Juifs parce que Juifs et on les envoyait ainsi vers la mort. Comment peut-on, même par démagogie, comparer cette époque terrible et la situation actuelle ? Peut on mettre en parallèle, comme le fait N.Sarkozy, la déportation des Juifs et un contrôle fiscal ? Comment cette image a- t -elle pu figurer dans un discours officiel et de telles paroles être prononcées par un président de la République ? Pourquoi il y a-t-il si peu de réactions ? Qu'on imagine le scandale si Le Pen avait osé une telle déclaration.

Il s'agit en effet d'une rhétorique qu'on trouve habituellement dans la presse d' extrême droite ou lors des "dérapages" de ce genre.  

Sarkozy quant à lui n'a manifestement pas l'intention de revenir sur ce parallèle révisionniste.  

Mais faisons silence, semblent dire les médias aux ordres, car il ne faut surtout pas "diaboliser" le président actuel." Ce commentaire sur la comparaison "révisionniste" de N.Sarkozy s'applique également à la référence reprise par Sarkozy-Bruni.

 Elle s'est excusée depuis d'avoir comparé le Nouvel Observateur à "la presse collaborationniste" mais l'interrogation demeure :

 comment une telle formule délétère a-t-elle pu être maintenue, alors que le directeur de l'Express relate que l'interview a été relue et amendée à de nombreuses reprises ?  

Pourrait il s'agir de la prose d'un conseiller qui tient la plume pour M et Sarkozy et qui s'applique à banaliser le génocide des juifs pendant la Shoah ?

Guaino nous a habitué avec entre autres son discours de Dakar, a une conception raciste (denoncée par BHL) de l exercice du pouv.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


22138
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages