Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les propos de Dieudonné en question

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 983 lectures | ratingStar_23901_1ratingStar_23901_2ratingStar_23901_3ratingStar_23901_4

Bonjour, depuis la fameuse "affaire Dieudonné" je me pose pas mal de questions, je souhaite donc vous faire part de ces quelques réflexions d'un anonyme en dehors de toute communauté.

Je suis comme beaucoup de gens de ma génération attaché au parcours de Dieudonné comme à celui d'Elie. Ainsi après leur séparation j'ai longtemps souhaité qu'ils reforment le duo mais aujourd'hui le fossé qui les séparent est évident, l'un à choisi la facilité et le commercial l'autre selon moi trace un parcours dans la lignée de Desproges ou de Coluche.

Les successions de scandales qui on constitués "l'affaire Dieudonné" n'ont fait que renforcer mon intérêt à son égard, comment cette personne que j'admire depuis tant d'années peut-elle être antisémite ? Je me suis donc mis à chercher, à lire, à écouter les interviews données par Dieudo mais aussi par ses détracteurs : Finkielkraut, Ségolène Royal en passant par Arthure, Fogiel, Ardisson ou encore Carlier… tous à l'unisson contre lui.

J'ai épluché via emule de nombreuses émissions radio et télé et les points forts que j'ai retenus sont les suivants :

-J'ai le sentiment que ce sont les médias qui propagent à chaque fois la confusion entre racisme anti-juif et antisionisme, ça fait pourtant une grande différance. Quand Dieudo interprétait le mollah Jean Christophe, un intégriste musulman, personne ne l'avait taxé de raciste anti-musulman ! En quoi est-ce différant quand c'est un colon israélien chez Fogiel ? De nombreux juifs dont des rabins soutiennent Dieudo et sont pour un état Palestinien, être en désaccord avec la politique menée par Israël ne fait pas de moi un antisémite de plus au delà de l'aspect politique il s'agit aussi de liberté d'expression. Il me semble que c'est justement cette censure, cette inquisition sans droit de réponse qui crée un sentiment de manipulation et d'antisémitisme. Même les hommes politiques ont récupérés à leurs comptes cette vague de désinformation, mais où va t-on ?

Personnellement je partage complètement l'idée intrinsèque des spectacles et des interviews de Dieudo qui est : aux delà du communautarismes, juifs, musulmans, chrétiens… arabes, noirs, blancs, jaunes… européens, français, bretons… sont des citoyens du monde. Je partage au plus profond de moi ce sentiment d'appartenir à un grand métissage, partant de là je suis tout autant concerné par la shoah, le 11 septembre où la traite négriére durant l'esclavagisme. Chacun à droit à sa mémoire et aucune souffrance ne peut être quantifiée face à une autre.

Il me semble que c'est le bon moment pour revenir sur le dernier scandale de l'affaire Dieudonné, en gros pour les médias français le comique a clairement démontré son antisémitisme en qualifiant la shoah de "pornographie mémorielle".

Il est important d'ajouter à cela qu'il s'agissait de la commémoration de la shoah qui prenait pour lui des allures de pornographie mémorielle, encore une fois ça fait une bonne différance. C'est en fait l'hypertrophie d'une souffrance vis à vis de tant d'autres qu'il cherche à dénoncer.

De plus cela intervient après le refus du CNC d'aider au financement du Code Noir, projet de film réalisé et produit par Dieudonné daprès un scénario écrit par Dieudonné, Claire Gothon et Louis Sala-Molins. Je vous incite à vous renseigner sur ce projet merveilleux sur le site de l'association les OGRES (les ouvertures géographiques religieuse ethnique et sociale).

Le code noir c'est un ensemble de lois élaborées par le roi Louis XIV pour réglementer la vie des esclaves noirs dans les "colonies" françaises, sujet qui ne mérite apparemment pas d'en faire un film.

Admettez qu'il y a de quoi être énerver, le CNC finance de nombreux docs, séries ou filmes sur la shoah, on l'étudie dans les manuels scolaires mais on refuse à une partie de la population française le droit d'accès à son histoire, qu'on ne s'étonne pas après si certains jeunes issu de l'immigration pétent les plombs, car comment se construire quand on est coupé de ses racines ?

Le code noir est un sujet aussi sensible que la shoah, il n'y à pas de raison de l'occulter de nos mémoires.

En soit c'est une très bonne chose d'informer les gens sur les crimes commis contre les juifs durant la seconde guerre mondiale, mais on à le sentiment que la souffrance et la mémoire des uns à plus de valeur que celle des autres dans son traitement médiatique. Dieudo ne veut pas mettre en concurrence la shoah et la traite négriére ce sont les médias qui récupèrent ça à leur sauce pour le marginaliser et justifier qu'on le muselle.

Ce film est important pour les noirs de France mais pas seulement, il s'agit de notre histoire à tous.

Pour finir je voudrais insister sur le fait que ce sont les chaînes de télévisions elles même qui exacerbent un sentiment d'antisémitisme en nous privant d'un droit de réponse du principal intéressé et en déformant ses propos. Pourquoi utilise on ainsi l'antisémitisme comme barrière au dialogue et comme bouclier pour éviter d'aborder certains sujets ?

Il me semble qu'il n'y à rien de honteux (et encore moins d'antisémite) de dire que dans une démocratie on puisse proposer l'idée que : (cette année tout particulièrement) les commémorations de la shoah étaient excessives, pas seulement face à d'autres drames humains mais aussi parce que ça en devient malsain.

Effectivement le terme de "pornographie mémoriel" choque cela dit c'est une phrase empruntée à l'historienne israélienne Idith Zertal et Dieudonné ne dit pas autre chose qu'elle au sujet de l'exploitation politique de ce crime contre l'Humanité. On trouve sur Internet un fichier vidéo eMule dune interview par Daniel Mermet dans son émission "là-bas si jy suis", enregistrée à Paris-France vers la mi-janvier 2005, où Idith Zertal décrit l'exploitation de la Shoah dans des termes qui seraient immédiatement attaqués en justice par vous même si ce n'était pas une israélienne qui la faisait…

J'ajouterais aussi qu'on devrait pouvoir dire que le judaïsme est "une arnaque de 4000 ans" , tout comme la religion chrétienne et la religion musulmane, c'est ce que je pense et pourtant je ne suis pas antisémite, je n'ai rien contre les juif, les musulmans où les autres croyants mais je ne suis pas d'accord avec cette idée de peuple élu, tout comme je refuse de croire que si je me comporte bien ici bas je serais récompensé au paradis car c'est encore et toujours une bonne façon de se déresponsabiliser de tout.

On a le droit d'être en désaccord avec ce besoin qu'à une partie de l'humanité de se raccrocher à des croyances (quel qu'elles soit) d'autant plus quand on observe les dégâts que les religions on faites et font encore. Je suis contre les religions et le sentiment communautaire mais je ne suis pas contre les religieux et ceux qui intègrent une communauté pour la simple raison que je vois l'humain avant tout. Je pense sincèrement que pour Dieudo il en est de même car c'est profondement ce qui ressort de ses spectacles.

Je trouve pour ma part regrettable la violence qui c'est abattu d'un côté comme de l'autre. En espérant que les choses se calme par le dialogue, je vous remercie pour l'intérêt que vous m'avez porté.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


23901
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages