Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

Quelques notions d'une secte

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 209 lectures | ratingStar_24266_1ratingStar_24266_2ratingStar_24266_3ratingStar_24266_4

En tant qu'être humain je posséde en moi, comme tout à chacun le DROIT divin de JUGER !

Et je ne juge pas les religions, je critique une secte. L'islam est reconnu comme une religion en France et partout dans le monde.

Pour le sociologue, la secte est un diverticule qui s'est séparé d'une Eglise-mère, et qui suit un processus évolutif qui la fait passer par des étapes assez clairement définies =>les musulmans représentent leur propre "mouvement" avec 1.5 milliards de fidèles.

Pour le juriste, et aussi le politicien, la secte est un mouvement qui est en infraction avec la législation, et plus particulièrement avec la législation concernant la protection des individus. Quant au théologien, il définit la secte comme une hérésie. =>Si l'Islam représentait une infraction avec la législation, nous serions tous en prison.

Il y a enfin des mouvements sectaires qui ne se sont pas détachés d'une confession religieuse existante, mais qui naissent d'un conglomérat disparate de pensées et de pratiques religieuses variées. On préfère les appeler : nouvelles religiosités ou spiritualités nouvelles. => Dans une religion les courants de pensée sont multiples d'une manière générale.

Secte : comment la reconnaître ?

Certains critères peuvent nous aider à identifier une secte :

Séduction.

Avec une approche attrayante la secte exploite souvent de légitimes aspirations :

Évolution de l'individu,

Amélioration de la fraternité humaine, => Toute religion correspond à cette définition.

Quête spirituelle.

Présence d'un gourou.

L'autorité réside en une personne ou en une organisation au pouvoir absolu. Pas de gourou en Islam, le croyant prie Dieu directement et sans intermédiaire. Il est seul maître et responsable de ses actes devant Dieu.

Rupture sociale.

La fréquentation de la secte amène à s'isoler de ses amis, de ses voisins, de sa famille ; les liens naturels se distendent puis se coupent. => Les musulmans vivent dans le monde avec le monde sans problème. Moi je suis convertie et les rapports avec ma famille sont identiques à avant sinon meilleurs, j'ai des tas d'amis que je respecte et qui me respectent.

Déstabilisation mentale.

L'adepte, souvent coupé de ses repères, devient psychologiquement fragile.

Il perd son esprit critique et devient perméable à l'enseignement dispensé. => Ca va, perso je me sens pas fragile et je t'envoie bouler sans état d'âme. J'ai toujours eu du caractère et ça risque pas de changer. Vas voir mes potes musulmans pour voir si ils manquent de caractère ils seront enchantés de te montrer.

Exigences financières.

Convenables au début, elles ne cessent de croître, jusqu'à l'inacceptable. => Aucune demande fiancière au nom de la religion, juste une incitation à multiplier les hômones, à nourrir les pauvres quoi et à dispenser des bonnes actions sans concessions.

Asservissement.

Dans la secte les contraintes sont énormes. Elles sont souvent liées à la pression psychologique du groupe.

Il est autant difficile de sortir d'une secte qu'il est facile d'y entrer. => "Nulle contrainte en religion " (Dieu le dit dans le Coran). Aucune pression psychologique, les comptes sont à rendre à Dieu et à personne d'autre. Pas de clergé.

Un test :

Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. => Ben à voir les fruits que tu donnes l'arbre doit pas être très beau.

Jésus, Evangile selon Matthieu chapitre 7 v 16 et 20.

Voir aussi : reconnaître une secte.

Evaluation de la dangerosité.

Les parlementaires français s'étaient aidés des 10 critères suivants (utilisés par les Renseignements Généraux) :

La déstabilisation mentale.

Le caractère exhorbitant des exigences financières.

La rupture induite avec l'environnement d'origine.

Les atteintes à l'intégrité physique.

L'embrigadement des enfants.

Le discours plus ou moins anti-social.

Les troubles à l'ordre public.

L'importance des démêlés judiciaires.

L'éventuel détournement des circuits économiques traditionnels.

Les tentatives d'infiltration des pouvoirs publics.

=> Et le Parlement n'a jamais reconnu l'Islam comme une secte, donc ne trouve pas que l'Islam correspond à ces critères. Remettrais-tu en cause les instances polithiques et législatives de ton pays ?

D'autres critères nous semblent également importants pour repérer un mouvement sectaire :

Par exemple le mensonge, les contradictions. Nulle contradiction en Islam pour celui qui lit le Coran.

Nous laissons à chacun la liberté - et la responsabiité - de croire à l'existence d'extra terrestres, à une création en 6 jours, à l'évolution selon Darwin ou bien à celle selon Lamarck,…

La liberté de Pensée est un des pilliers de la Constitution Française, ce qui permet notre religion. => Sinon la phrase est contradictoire.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


24266
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages