Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

Selon frédéric koller, le dalaï lama est à washington pour une semaine.

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 287 lectures | ratingStar_278076_1ratingStar_278076_2ratingStar_278076_3ratingStar_278076_4
WASHINGTON / TIBET, 6 Octobre 2009 : Barack Obama snobe le Dalaï Lama. Selon Frédéric Koller, Le Dalaï Lama est à Washington pour une semaine. Mais le président américain ne le recevra pas, pour éviter de fâcher Pékin, à un mois d'une rencontre avec Hu Jintao. Pour la première fois depuis 1991, un président américain en exercice n'a pas rencontré le Dalaï Lama lors de l'un de ses déplacements à Washington. Le chef spirituel des Tibétains, qui effectue un voyage d'une semaine aux Etats-Unis, a été reçu lundi par la sous-secrétaire d'Etat pour la démocratie et les affaires générales, Maria Otero, qui est par ailleurs la coordinatrice spéciale du gouvernement américain sur le Tibet. Le président et l'entourage du Dalaï Lama minimisent l'affaire, arguant du fait que les deux hommes ont convenu de se rencontrer ultérieurement sans toutefois préciser de date. L'épisode éclaire une fois encore la volonté de Washington de soigner sa relation avec Pékin dans une logique de Realpolitik qui s'inscrit dans un contexte de montée en puissance de la Chine. Que ce soit pour la relance économique, les négociations sur le réchauffement climatique ou la résolution des crises nucléaires en Iran et en Corée du Nord, Barack Obama doit s'assurer le soutien de Pékin pour être efficace. Or le président américain rencontre son homologue chinois le mois prochain. Pas question donc de se fâcher d'ici là. C'est la secrétaire d'Etat Hillary Clinton qui avait donné le ton de cette attitude d'engagement avec la Chine - qualifiée par Washington de "strategic reassurance" - en affirmant, en février à Pékin, que les droits de l'homme ne devaient pas interférer avec la crise économique mondiale. Publicité. Pour Pékin, c'est une victoire importante en vue d'isoler diplomatiquement le dalaï lama, toujours accusé de vouloir instaurer l'indépendance du Tibet. On se souvient que le président français, Nicolas Sarkozy, s'était engagé à ne pas rencontrer le leader spirituel tibétain. Le premier ministre du gouvernement tibétain en exil, Samdhong Rinpoche, accuse désormais les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux d'opter pour l' "apaisement" avec Pékin. Barack Obama avait rencontré le Dalaï Lama lorsqu'il était sénateur. En pleine campagne présidentielle, il avait par ailleurs dénoncé avec vigueur la répression des manifestations de Lhassa par l'armée chinoise. Kelsang Gyaltsen, un émissaire du Dalaï Lama, se félicitait il y a quelques mois du fait que Greg Craig, un proche de la cause tibétaine, ait été nommé conseiller juridique de la Maison Blanche. Ce dernier aurait toutefois récemment menacé de démissionner, faute d'être entendu sur le dossier de la fermeture de Guantanamo. Frédéric Koller. .letemps. Ch - mardi 06 octobre 2009. Lire l'article… [… ] C3%AF_lama.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


278076
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages