Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

un musulman est-il un islamiste?

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 200 lectures | ratingStar_24476_1ratingStar_24476_2ratingStar_24476_3ratingStar_24476_4

"Salut au nom d'Allah.

Nous sommes le mouvement Al-Shiite du Nigeria, créé le 5 septembre 1993, et depuis, notre organisation est constituée de plus de 55033 membres au Nord, Sud, Est, Ouest du Nigeria. Au cours de années nous avons essayé d'accroître le nombre de nos partisans, mais en raison d'un manque de fonds, nous combattons pour une bataille perdue."

Cet extrait est le premier paragraphe d'un e-mail qui m'a été envoyé par un certain Danjuma Muhammad signant en tant que "admin secretary" d'une organisation islamique terroriste. Cet e-mail a dû être envoyé en masse à des milliers de musulmans. J'imagine que j'en suis devenu le destinataire en raison de mon nom.

L'e-mail continue en disant que ces terroristes sont "opprimés" par les chrétiens à cause de leur travail de missionnaires au Nigeria. L'auteur se plaint de ce que "puisque la moitié d'entre eux sont des lettrés les chrétiens vont bientôt dominer le Nigeria, politiquement et socialement."

Il se lamente : "le niveau de corruption (des politiciens musulmans) au Nigeria n'a pas favorisé les mouvements de la jeunesse islamique dans aucun domaine, au contraire notre opposition occupe le devant de la scène et ? "

Après avoir tempêté plus contre le succès des chrétiens l'auteur jure : "nous sommes motivés par la loi de Hundaibiya pour combattre notre opposition …mais nous sommes handicapés. Notre objectif est de faire du Nigeria un Etat du Dar el Islam…Nous avons besoin de l'aide des musulmans à travers le globe, qu'il s'agisse d'Al Qaeda, Al Taqfir, Wal Hijra, HAMAS, AL JIHAD" .

Ces terroristes se sentent persécutés parce les missionnaires chrétiens ont plus de succès pour convertir les gens par leurs prêches, en conséquence de quoi ils cherchent des fonds pour commencer un Jihad et se battre contre leurs opposants, les tuer et venger cette "oppression" .

Un autre musulman m'a envoyé un e-mail de colère, m'accusant de "citer le Coran en dehors du contexte" et de "présenter l'Islam sous un faux jour" . Il soutient que les musulmans en effet sont les "vraies victimes" , et qu'ils sont ceux que l'on offense. Il affirme que toute cette violence perpétrée par les musulmans à travers le monde est une violence justifiée d' "auto-défense" , et constitue une riposte légitime.

Les musulmans aiment jouer les victimes. Naturellement le meilleur moyen de justifier la haine est de prétendre que l'on est une victime. On ne peut haïr quelqu'un à moins de considérer qu'il ou elle vous oppresse et vous persécute. Si vous voulez rallier le prolétariat autour de vous, vous devez lui inculquer la haine de la bourgeoisie.

Si vous voulez que les blancs haïssent les immigrés vous devez les convaincre que les immigrés leurs volent vos emplois, si vous voulez que votre nation haïsse d'autres nations vous devez lui faire croire qu'elle est persécutée et que ses droits sont violés. Le sentiment de persécution est essentiel pour haïr, sans lui, la haine ne peut s'épanouir. Hitler n'aurait pu accéder au pouvoir, n'était la défaite de l'Allemagne à l'issue de la première guerre mondiale, qui a meurtri l'ego des allemands et leur donné l'impression d'être persécutés. La haine des Serbes pour les musulmans a toute une histoire d'abus et de persécutions par les turcs.

Les islamistes adorent se dépeindre eux-mêmes comme des martyrs. Vous vous rappelez les pleurs de Yasser Arafat il y a quelques mois : "des martyrs par millions, des martyrs par millions" ? Les musulmans du monde entier s'entendent dire qu'ils sont les victimes d'Israël, des USA, et de l'Occident. Ils rejettent la responsabilité de toutes leurs misères sur l'Occident. Dans les pays islamiques, les peuples ne peuvent pas critiquer leurs propres gouvernants corrompus, mais critiquer l'Occident est autorisé, et c'est le seul truc disponible pour se défouler.

EN Amérique, la tâche importante de donner aux musulmans le sentiment d'être persécutés pèse sur les compétentes épaules du CAIR (Council of Islamic-American Relations, Conseil des relations Islamo américaines). Cette organisation surveille attentivement ce que n'importe qui dit ou écrit contre l'Islam et quand cela arrive, elle pousse des cris d'orfraies et accuse cette personne d'incitation à la haine et de crime contre l'humanité, présentant les musulmans comme les victimes et cette personne comme la méchante. Par exemple, que quiconque cite des éléments du Coran qui appellent les musulmans à combattre les infidèles, à les tuer, à les mutiler, à les crucifier, à couper leurs mains, violer leurs épouses, les piller et les réduire en esclavage, et le CAIR accusera cette personne d'encourager les crimes de haine contre les musulmans, sous-estimant le fait que cette dernière se contente de lire le Coran.

Vendredi soir dernier Sean Hannity, de la Fox News (chaîne de télévision américaine) accueillait le télévangéliste Pat Robertson. Les commentaires de Robertson sur Mohamed étaient les suivants : "Cet homme était un fou furieux fanatique. C'était un voleur et un brigand. Et dire que ces terroristes déforment l'Islam (est une erreur) , ils appliquent l'Islam."

Le CAIR fulmine contre cette interview. Nihad Awad, le directeur exécutif du CAIR, dit que "de telles vues sur l'Islam, les musulmans et le Moyen-Orient ne sont ni justes ni équilibrées. Des remarques venimeuses et remplies de haine comme celles faites par Robertson, et l'échec de Sean Hannity à contrecarrer ces remarques, empoisonnent les esprits des téléspectateurs et peuvent inciter à des actes de violence contre les musulmans américains."

Mais le directeur du CAIR n'a pas dit que le Coran contient des remarques incendiaires bien pires contre les chrétiens, les juifs et les infidèles. Il n'a pas dit : quelles parties des remarques de Robertson étaient fausses ? Le fait est que tout ce qu'a dit ce Pat Robertson sur l'Islam est vrai. Et pourtant le CAIR aime dépeindre l'Islam et les musulmans comme des victimes, et chose incroyable, ils s'en tirent de la sorte et reçoivent même des excuses.

C'est ainsi que le Conseil est parvenu à faire pression sur la Paramount Pictures pour modifier le roman de Tom Clancy La Somme de toutes les peurs, en remplaçant les terroristes musulmans par des néo-nazis dans le film. En outre le réalisateur Phil Aden Robinson a dû écrire des excuses au CAIR : "je n'avais pas l'intention de promouvoir une image négative des musulmans ou des arabes, et je vous souhaite le meilleur dans vos efforts continus pour combattre la discrimination."

Mais quand des milliers de chrétiens, y compris Mère Teresa, se sont plaints de ce que La Dernière tentation du Christ était offensant pour eux, et ont plaidé auprès de la Universal Pictures pour que l'oeuvre ne soit pas adaptée, le Tout Hollywood a soutenu cette société et personne n'a écouté. Notez que le film La Somme de toutes les peurs ne portait pas sur Mohamed ou l'Islam, alors que La Dernière tentation du Christ était une insulte directe envers la principale figure de la chrétienté.

J'ai peur ; l'Amérique et le reste du monde civilisé jouent avec le feu en se prosternant devant les islamistes et en essayant de les apaiser par tous les moyens. Il y a deux ans le président Clinton s'est plaint publiquement du fait que les musulmans américains étaient confrontés à la "discrimination" et à "l'intolérance" et le sénat a voté une résolution invectivant "la discrimination et le harcèlement" enduré par la communauté musulmane américaine.

Le président Bush à l'ambassade d'Afghanistan à Washington a réitéré : "Les musulmans américains sont juste aussi fiers de l'Amérique que je suis fier de l'Amérique. Ils aiment leur pays autant que j'aime notre pays." Mais la vérité est que la première allégeance d'un musulman n'est pas pour son pays (surtout quand ce pays est territoire Kafir) mais pour l'Islam et ses frères musulmans en Palestine, au Pakistan et surtout en Arabie Saoudite. Je pensais que cela était devenu clair depuis l'affaire John Walker Lindh. Si la loyauté de M.Bush envers l'Amérique est aussi tiède que celle d'un musulman, malheur à l'Amérique.

Retenons les leçons de l'histoire. Nous devons abandonner cette attitude Chamberliste d'apaisement qui infeste certains de nos journalistes politiquement corrects et libéraux gauchistes.

Rappelez-vous que Chamberlain le Premier ministre de Grande Bretagne "croyait que l'Allemagne avait été maltraitée par les Alliés après sa défaite à l'issue de la première guerre mondiale. Il pensa en conséquence que le gouvernement allemand avait des griefs sincères qui devaient trouver un écho. Il pensait aussi qu'en acceptant certaines revendications formulées par Adolf Hitler d'Allemagne et par Benito Mussolini d'Italie, il pourrait éviter une guerre européenne." Chamberlain ne s'est pas préoccupé d'écouter attentivement le message délivré par Hitler. Le temps a démontré qu'il s'agissait là d'une grave erreur qui a coûté bien des vies. Aujourd'hui nous devons nous demander si nous ne commettons pas les mêmes erreurs en ce qui concerne l'Islam.

Je ne suis pas en train de nier les méfaits de l'Occident. L'Amérique et surtout la Grande Bretagne sont coupables de bien des malfaçons, de politiques de courte vue et de recherche du profit qui ont aliéné les peuples des pays du tiers monde. Leurs politiques, mal conçues, sont responsables de la montée actuelle de l'islamisme. Dans plusieurs cas ils sont eux-mêmes les instigateurs de cette montée. Mais le terrorisme islamique n'a rien à voir avec la Grande Bretagne, les USA ou tout autre pays occidental. Il a à voir avec les enseignements du Coran. Oui, l'Occident peut se voir reprocher de promouvoir directement et indirectement l'islamisation dans les pays islamiques, mais la violence islamique n'est pas une invention de l'Occident. Ils ont laissé le génie sortir de la bouteille et maintenant ce génie les terrorise. C'est une erreur que de supposer qu'en apaisant le génie, il les laissera en paix.

L'on pourrait s'attendre à ce que les gens intelligents s'engagent au moins dans un débat visant à réfuter nos propos lorsque nous disons que l'Islam n'est pas une religion de paix. Mais ils préfèrent discréditer nos mises en garde comme autant de "vues extrémistes" et comme les trois petits singes ils ne "voient diable, n'entendent diable, ni ne disent diable" (see no evil, hear no evil and say no evil) , et prétendent que tout va bien. Ils croient qu'en jouant les autruches, le diable s'en ira. Cette absence de volonté à affronter l'amère réalité est la plus grande erreur de notre société "politiquement correcte" , une erreur qui, si elle n'est pas corrigée à temps, pourrait coûter bien des vies.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


24476
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages