Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Religion      (5364 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un survivant de l'holocauste fustige le multiculturalisme.

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados
Mail  
| 298 lectures | ratingStar_262843_1ratingStar_262843_2ratingStar_262843_3ratingStar_262843_4
Ce serait gentil de t'impliquer un peu plus dans tes topics, mon petit. Sinon, que dire… ? L'auteur dénonce sa propre position avant même de l'avoir défendue. À partir de là, c'est relativement difficile de le prendre au sérieux, mais bon, on va essayer quand même. Ça commence avec une affirmation qui n'est soutenue par rien. Il me suffit de puiser dans mon expérience personnelle pour détruire cette affirmation. J'ai vécu pendant treize ans à 2 minutes de la grande mosquée de Paris, je suis passé devant très souvent pour aller au collège ou chez des copains, je vais de temps à autre y boire un petit thé en sortant du Jardin des Plantes, et je n'ai jamais eu l'impression d'être dans un "monde parallèle" . J'ai croisé, parmi les gens qui fréquentent cette mosquée, des personnes fort sympathiques, érudites, ouvertes (et pas prosélytes pour un sou) et de vrais connards. Des gens, quoi, des gens comme les autres, des femmes voilées et des femmes tête nue, des barbus en djellaba et des mectons en costard qui allaient faire leur prière sans se tirer dessus à l'AK-47, des hypocrites et de fervents croyants, des "progressistes" et des nostalgiques de la main coupée des femmes adultères — bien que ces derniers trouvent plutôt refuge dans des mosquées tenues par des imams bien moins recommandables que celui de la grande mosquée. Je n'ai jamais eu à subir l'appel du muezzin à 5 heures du mat', parce qu'il n'y a pas d'appel du muezzin — le voisinage s'en trouve très tranquille. Tout ceci pour dire qu'il n'y a de "monde parallèle" que ce qu'on s'occupe de coller soi-même dans un monde parallèle. Pour peu qu'on accepte de discuter avec les "autres" , de leur faire accepter certains compromis, certaines concessions, on peut vivre en paix. Pour peu qu'on s'efforce de ne pas laisser le quartier de la mosquée devenir le quartier musulman (et c'est très possible, la présence de la grande mosquée n'a pas transformé le V° arrondissement en bourbier infâme peuplé de barbus pleins de haine). Après, sur le "je ne veux pas voir des femmes portant la burqa dans la rue" , c'est une position plus que défendable, encore que l'auteur la défende de façon extrêmement lapidaire (et c'est dommage, car ce n'est pas un problème qui se règle au lance-pierres). Mais, dans tous les cas, cet objectif ne sera pas atteint en attisant la méfiance et la haine (ça aurait plutôt tendance à alimenter le discours des barbus pleins de haine, qui n'en demandent pas tant). Chose que, malheureusement, l'auteur ne semble pas vouloir dire explicitement (à moins que tu te sois chargé d'omettre les passages où il le fait : je n'ai pas eu le courage d'aller lire l'intégralité de ce pamphlet). Et enfin, dernier extrait de ce pot-pourri, "Les musulmans doivent maintenant montrer de façon irrécusable et crédible que la terreur qui vient de l'Islam est aussi leur ennemi" , là ça tient du chef-d'oeuvre. On touche au sublime : "salut, je passe mon temps à dire qu'il faut combattre l'Islam, et je viens demander aux musulmans eux-mêmes de combattre leur propre religion, alors que je ne leur reconnais implicitement pas ce droit" — oui, parce que dire "les mosquées c'est le mal quoi qu'on dise" (je grossis le trait) , c'est assez clairement dire "les musulmans doivent dégager sans discussion ou devenir athées, mais sûrement pas s'efforcer de concilier foi et République" . Ou alors c'est que l'auteur n'entend pas, en disant "les mosquées sont le symbole même du développement d'un monde parallèle" ou encore "Une mosquée est bien plus qu'une église ou une synagogue. C'est une affirmation politique" , que les mosquées devraient être bannies de notre beau pays (enfin, de l'Allemagne, en l'occurrence, mais je parle pour la France, réflexe patriotique). Mais dans ce cas, qu'il ne joue pas la carte de l'ambiguïté.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


262843
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

░ ♥ les femmes de l'islam ♥ ░ - les ramadanettes

image

Zaynab al-Ghazâlî. Je vous previens j'ai chialé ! Quelques extraits de son livre autobiographique : "Des jours de ma vie" …. Zaynab al-Ghazâlî (1917-2005) est une femme musulmane militante du milieu du siècle dernier. C'est la prédicatrice...Lire la suite

La loi du plus fort - dieu et religions

image

Je te remercie de ne pas aller dans la surenchère et si tu veux une réponse point par point je vais te la donné. Ben je t'en prie, je trouvais cela juste navrant que tu en viennes aux insultes alors que je ne pense pas m'être attaqué à toi en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages