Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Sports / Accidents sportifs > Autres      (654 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les étapes que j'ai dûes franchir lors de mes aventures de coureur

Témoignage d'internaute trouvé sur femina
Mail  
| 374 lectures | ratingStar_239789_1ratingStar_239789_2ratingStar_239789_3ratingStar_239789_4
Je vais essayer de la faire courte pour 55 bornes : Arrivée dans le sas de départ après une nuit passée en gîte à co... giter justement. Qu'est-ce que je fous là, m'ont l'air tous balèzes ici, même les filles et puis même si je sais que je suis endurant et pas trop toc j'ai jamais fait ça moi. Bref, des pensées un peu sombres pour un départ. A côté mon dernier marathon me semble bien ridicule. Top départ sur 4 bornes de fx plat descendant : et merde, va falloir en grimper encore plus ! A la première côte, tout le monde marche. On vient d'attaquer la montagne de face. La côté, je le dis comme ça fait au bas mot 18% et durera 8 bornes Bref, ça passe, bien même. Je suis à fond dans le truc. Parti prudemment, je reprends pas mal de place pour me mettre en milieu de peloton. L'ascencion continue jusqu'au glacier : 19 bornes de côte quasi non stop. Les 8 derniers km finiront sur des pierriers très glissants, avec une pente avoisinant les 25%. Pas compliqué mes camarades 'coureurs' et moi, sommes à 4 pattes ! On joue un remake de retour vers les chimpanzés ! Le glacier : cool, on est part iil faisait 25, ici il fait 1°, je me les gèle bien en petit cuissard et t shirt... Redescente sur 10 bornes et 1000M de dénivelé en moins; ça va super bien, j'ai regagné plein de places. J'ai récupéré de l'ascension. Plus mal aux jambes, le pied si on peut dire ! grosse (et dernière ascension entre le 35 et 40° km et 500 m d'un coup. On se fait charger par des bouquetins ça aide à avancer plus vite remarque. Un mec devant moi se pète la gu... et se casse le nez Dommage, la course s'arrête là pour lui. 1/2 tour pour retrouver un poste de secours et puis on repart. Les 11 dernièers bornes seront terribles : 1200 m de dénivelé négatif à se prendre dans les jambes (et le dos). Je suis largement dans les temps limite (ils arrêtaient la course à 16h à cet endroit, moi j'y passe il est 14h30). je commence ma descente. Top ! j'avais super mal à l'arrière des jambes en montant et maintenant c'est devant ! parfait, demain ça sera super équilibré la douleur comme ça . Les descentes c'est super quand c'est des pentes gentilles, quand elles font 20%, on préfèrerait les faire en luge ou en ski, malheureusement y a pas au programme. Faut courir, ou essayer en tout cas de ne pas tomber. Seulement ça secoue encore plus que la montée tout ça. J'ai mal partout, surtout au dos, je n'arrive plus à respirer. Dans le même temps, je vois bien que plus personne ne me double, je suis même plutôt seul alors tant pis, il faut bien redescendre et si possible en entier. C'est marrant car je commence à entendre la sono d'arrivée, pourtant je dois bien être à 3 bornes de l'arrivée ! en montagne, le bruit est démultiplié. Et puis ça s'aplanit, j'aperçois le plan d'eau au bout
  Lire la suite de la discussion sur femina.fr


239789
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Quelles etudes pour devenir prof de fitness??? - fitness et aerobic

image

Je ne sais pas si ça peut-être utile à quelqu'un, mais voilà. D'abord, l'IFAS n'est pas une institution qualifiante pour le marché du travail français, c'est clair. Le diplôme ne donne droit à rien, c'est superflu d'épiloguer. Moi,...Lire la suite

Chez bene et koh: fitness et hs

image

Tu devrais aller consulter pour le manque de sommeil. Car ça joue sur l'humeur, l'énergie et donc sur ta motivation. Pour le reste je comprends tout à fait que la solitude te pèse.. Ça doit pas être facile. Mais tu sors avec des amis un peu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Sport à haut risque !
Voir tous les  autres témoignages