Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Sports / Accidents sportifs > Fractures      (144 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai eu une fracture ouverte du tibia-péroné maléole

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1339 lectures | ratingStar_223120_1ratingStar_223120_2ratingStar_223120_3ratingStar_223120_4
Mon histoire est assez bete, match d'entrainement de foot, tacle appuyer, résultat, fractures du tibia gauche (explosion du tibia en regardant la radio, fracture en "papillon" soit 4 morceaux d'os). C'est le 21 avril de cette année. On m'a posé un clou centro-médullaire le lendemain, j'ai eu le temps de souffrir pendant 24h à l'hôpital sans morphine mais avec des antidouleurs "faibles", ceci dit, l'opération c'est "bien" passé sauf le réveil trés douloureux et une semaine de crise/angoisse/peur/douleur à l'hôpital. Les médecins et les infirmiers m'ont traité de "fou" et qu'il fallait voir un psy d'urgence, j'ai le genou qui est resté gonflé (aujourd'hui encore aprés plus de 3 mois) et j'ai paniqué (peur d'une infection). J'ai eu un infection nosocomiale suite a l'opération au "streptocoque d" donc pas trop grave car c'est passé aprés 21 jours d'antibio banal (amoxiciline), ensuite gastro énorme et je suis en cours de recherche d'un germe que j'aurais (peut être) encore dans mon bidon. Bref, je remarche sans béquille depuis plusieurs jours, j'ai même passé une heure ou deux a tailler ma haie (le bonheur). J'ai même pu conduire pour partir en vacances sur 600 km. Mais je "reve" de pouvoir re-courir et je n'ai plus aucune patiente et le moral a zéro .... Je bougais pas mal avant, tous les jours du sport, et là c'est une souffrance pour monter un escalier ou porter mon fils de six mois dans les bras ... vraiment un dur moment qu'on traverse pendant cette période. Mon oedeme au genou reste, il n'est pas énorme, il reste ceci dit tout le temps rouge (enfin un peu plus que la normale), chaud (pas énormément, ça dépend des efforts fait dans la journée) et un peu douloureux surtout sous le tendon rotulien. Le pire dans tous cela c'est les chirurgiens, enfin pour mon expérience je trouve, a peine si celui qui m'a opéré me cause du devenir de ma jambe/ de moi/ de mes activités, il se fou complètement de savoir si j'ai mal ou pas et surtout où j'ai mal, je suis obligé de le "forcer" à parler et encore il reste vague, en gros, il a fait son boulot le plus intéressante (l'operation en elle meme) et ensuite il "subit" les contrôles (les rdv) des patients ... moi j'en ai vraiment assez de se comportement, j'ai l'impression d'être un paquet de viande et c'est tout. Le truc marrant avec les docteurs/chirrurgiens c'est qu'ils disent tous "surtout ne regardez pas sur internet ce que les gents disent c'est vraiment n'importe quoi .. ".. Est ce que pour vous (les centro-medulairiens) cela a été pareil . Surtout au niveau du genou, du temps que cela prend pour que mon/ma gonflement/oedeme/douleur passe (je sais c'est variable mais ca donnera une idée).
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


223120
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Si l'occasion m'était donnée.....(nwardez inside)

image

Juste un bref passage pour dire mon degout profond vis a vis de ce qu'a fait bertrand cantat. J'aimerais telllement que cet "incident" ne soit qu'un mauvais reve. Loin de moi l'idée de defendre cet homme qui a represente pour moi tant de choses et...Lire la suite

Consolidée 14 ans après!!!

image

Bonjour, Bonjour, Suite à une agression à mon domicile, (défenestration) du 2e et demi, j'ai été transporté par l'agresseur à l'hopital à 10 km sur le les genoux de mon fils. Tout cela s'est passé à 4 h du matin. Je dormais tranquillement,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages