Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Transports      (5556 témoignages)

Préc.

Suiv.

Depuis quand la france décline?

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 24/08/10 | Mis en ligne le 23/04/12
Mail  
| 123 lectures | ratingStar_245423_1ratingStar_245423_2ratingStar_245423_3ratingStar_245423_4
Dans les années 70 tout était encore relativement simple à vivre par rapport à aujourd'hui. Pas besoin d'aller chez le garagiste pour changer les bougies ou faire la vidange d'une 2CV, d'une 404. On le faisait tranquillement nous même. Aujourd'hui on touche un truc et c'est toute l'électronique qui se met en délire. Tout est comme ça. La comptabilité et la législation du travail étaient ultra simples par rapport à aujourd'hui. Quoi que le nouveau plan comptable 1982 était un réel progrès en comptabilité. Mais il est clair que dans les années 80 il s'est passé un changement total de mentalités, il y avait des valeurs et des connaissances qui ont totalement disparues. Avec la musique des années 70 on était en pleine découverte, en pleine innovation, en pleine expérimentation, on savait qu'on était en train de construire quelque chose de totalement nouveau. Mais la musique des années 80 et sa suite sont devenues fadasses, ternes, sans émotion, de la musique de supermaché avec ses synthétiseurs. Le plus flagrant est pour le groupe Ange. Quelques merveilles dans les années 70 qui remuent bien encore aujourd'hui, de la merde inécoutable depuis les années 80. Beaucoup de groupe sont passés à la trappe comme ça. Puis le disco, le rnb, qui ont voulu remplacé le planant expérimental et planant qui manquent cruellement. Désolé pour certains, mais on a toujours rien fait de mieux que les groupes comme Pink Floyd de cette époque. Idem en aviation. On est passé d'un monde d'expérimentations, de prototypes fabuleux qui passaient des records à des choses commerciales moins performantes mais plus adaptées à des niches technologiques et commerciales. On est passé d'une époque ou même en planeur on expérimentaient, et c'était passionnant, de nouveaux matériaux, de nouvelles ailes, on essayait les winglets, les volets sans raccords, les ailes en carbone, des électroniques embarquées, de nouvelles performances, de nouvelles techniques ; à une époque standardisée, réglementée, où les gens passent plus de temps en stratégies à compter leurs points et coefficients de points, a faire des stratégies, qu'à innover et à prendre du plaisir à voler. A l'époque on avait du plaisir à battre des records de vitesse et d'altitude, aujourd'hui les gens s'éclatent à calculer leurs points et leurs stratégies. Chiant à mort. On avait plaisir à passer la journée en vol tant que c'était volable. Aujourd'hui les mecs ont leur compte de points, ils se posent même si le temps est encore volable pour plusieurs heures. On s'éclataient à faire des vols au crépuscule, aujourd'hui tout le monde est rentré chez soi à 17 heures. C'est férié, il y a un temps à se mettre sur orbite, mais la plupart des aéro club restent fermés. A mon époque les jours fériés on s'en foutait on volait quand même. J'ai vu des club de vol à voile et des aéro club fermés des dimanches et des jours fériés par des temps fabuleux. Impensable dans les années 70. Les planeurs et avions ne vont pas vers de meilleurs performances pures mais dans des notions d'optimisations. On est passé d'un monde où on croyait tous aller dans l'espace d'ici une génération ou deux à un monde commercial et ultra réglementé, où tout n'est plus que procédures au lieu de pilotage pur. Cela n'a rien à voir. Lors du premier vol du Concorde les journaux titraient "L'Europe s'envole vers l'espace". Parce qu'on avait conscience à l'époque qu'après le Concorde il y aurait les supers Concorde spatiaux, puis les navetes spatiales, puis les stations spatiales, puis les voyages vers la Lune et vers Mars. Aujourd'hui quand la bétaillère volante d'A380 aux limites aérodynamiques et mécaniques décolle, on voit dans les journaux "L'Europe décolle". Vous vous souvenez de cette image au journal de 20 heures pour le premier vol de l'Airbus ? On le voyait face à face avec le Concorde. On est passé du supersonique qui nous ouvrait la voie vers l'espace aux bus subsoniques volants. Il est là le problème. A l'époque on s'éclataient à aller entendre Rozanoff passer le mur du son sur son Mystère II alors que maintenant un Mirage 2000 qui passe le mur du son à Lille et c'est la panique nationale. Dans les années 1970, quand le Harrier faisait sa démonstration au Salon du Bourget, tout le monde sortait le voir, silence dans le salon, et tout le monde applaudissait à la fin. Aujourd'hui, les deux Harrier font un salut au public dans une indifférence totale. Les gens continuent à déambuler partout sans y prêter la moindre attention. Si ça ce n'est pas révélateur d'un monde devenu superficiel. Et on s'emmerde pas mal. On a eu l'arrivée de l'informatique. Super. Et on s'est mis à rêver de petits Hal9000 dans nos poches avec plein d'intelligence artificielle aussi bien capables de vous calculer l'orbite vers Jupiter que la consommation de votre bagnole ou sa distance de freinage et de faire votre psychothérapeute personnel. Et on s'éclataient avec les premiers programmes d'intelligence artificielle genre Eliza même sur un 8086. Aujourd'hui les gens ils s'éclatent avec quoi ? Mais entre ce qu'on en faisait dans les années 70 début des années 80 et ce que les gens en on fait : des trucs multimédias à icones avec lecteurs de cd rom et tout le bastringue, je n'ai plus aucun plaisir à programmer et à dépanner des ordinateurs depuis les ordinateurs multimédias. On avait plaisir avant à programmer, il n'y avait pas toutes ces choses téléchargeables prètes à l'emploi sur le net. Aujourd'hui les ados disent "mais euuu l'ordinateur sans internet ça sert à rien euuuuu !" Alors qu'à l'époque on émulait même pas encore le minitel et on s'éclatait et on avait conscience de faire des choses passionnantes. On les écrivait nous même les programmes, on s'échangeaient les listings sur disquettes ou sur papier. On faisait du libre avant le mail "historique" de Torvald de 1990. On avait plaisir et on avait conscience de programmer les premiers programmes d'astronomie, de comptabilité, de jeux, etc. On s'éclataient à écrire des simulateurs gravitationnels en ayant conscience qu'avec les prochaines générations de processeurs cela allait donner des choses fascinantes. Mais vu ce que les gens en ont fait, des trucs jolis à l'écran mais qui coté précision des calculs, ergonomies, élégance et efficacité des algorithmes, faut pas s'attarder. Des trucs totalement prêts à l'emploi juste à télécharger, sans se poser de questions sur le fonctionnent, les calculs, les principes de fonctionnements. On est passé d'un monde où on avait conscience de découvrir et d'innover pour le futur à un monde totalement fade et ennuyeux. Ce message a été modifié par halman - 24 août 2010 - 07:44.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


245423
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bientot, je passe ma conduite - permis de conduire

image

Bonjour à toutes et à tous, Je viens de voir qu 'il y avait un sujet spécial permis. J'ai pas mal lu les sujets, car je passe moi aussi bientôt ma conduite pour la 1ère fois. Petite histoire rapide, obtention du code du 1er coup en novembre...Lire la suite

Desillusion (one shot gay) - recits erotiques

image

Bonsoir ! Ayant soudain un excès d'inspiration, j'ai décidé de vous pondre un OS ce soir ! ^^ Il va peut-être pas valoir grand chose, mais je me sentirais sûrement mieux une fois qu'il sera publié, dites moi ce que vous en pensez ! Bonne...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages