Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Victimes d'arnaques      (4256 témoignages)

Préc.

Suiv.

Arnaque assistante maternelle 91

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr
Mail  
| 373 lectures | ratingStar_265313_1ratingStar_265313_2ratingStar_265313_3ratingStar_265313_4
Bonjour, Me voilà dans une situation similaire, dans le 91 également. Elles connaissent en effet bien mieux que nous les conventions, leur droit, et comment tourner les contrats à leur avantage en revenant sur leur parole. Ce sont de véritables escrocs, profiter de la bonne foi des personnes pour leur soutirer en toute légalité mais sans leur consentement de l'argent, c'est de l'escroquerie. Voici mon histoire dans les grandes lignes. Mon épouse est enseignante, et nous avons emménagé dans le 91 en juillet suite à ma mutation. Elle n'a obtenu que tardivement un rapprochement de conjoint (en août) pour une rentrée au 1er septembre. Personne ne voulait accueillir notre enfant sur la base d'un rythme d'enseignant : 25 heures par semaine + les vacances scolaires, pas assez cher mon fils ! Je me suis donc montré compréhensif (première erreur) face à ce besoin de s'assurer un revenu descend. J'ai donc accepté de considérer que les vacances scolaires de mon épouses seraient des congés payés pour mon assistante maternelle. C'était énorme déjà, elle se retrouvait avec bien plus que les 5 semaines légales. Et comme elle voulait un plein temps de 40h, nous en avons profité pour confier notre enfant plus que nécessaire pour que mon épouse puisse disposer d'une certaine sérénité pendant ses préparations de cours, ses corrections etc. Nous lui avons donc confié notre enfant 38h30 par semaine, payées 40, en échange de son engagement à nous dépanner lorsque mon épouse aurait des réunions, principalement ses conseils de classe. Nous n'avions personne d'autre, et nous étions dans une impasse. Cette nounou a par la suite particulièrement abusée de cette position. Elle nous a en effet annoncé qu'elle avait réservé son voyage de noce début décembre, hors période scolaire. Elle n'a même pas cherché à s'arranger avec nous au préalable. Aucune demande écrite ne nous a été faite (j'ignore totalement sous quel forme devrait se faire une demande, et même si une demande est requise de sa part). J'ai supposé que cette réservation devait dater, mais elle s'est bien gardé de nous en parler lors de l'établissement des termes du contrat. Lorsqu'elle a reçu le paiement de son salaire pour ce mois de décembre, elle a manifesté verbalement auprès de mon épouse son mécontentement : j'avais en effet déduit de son salaire cette période en tant que congés sans solde. Entre temps, nous avons eu une bonne nouvelle, l'annonce de l'arrivée de notre second enfant, pour mai. Plusieurs autres absence de sa part ont eu lieu par la suite, pour des rendez-vous médicaux, systématiquement pris à des moments où mon épouse donnait cours. Elle connaissait son emploi du temps, et savait donc pertinemment qu'il y avait un grand nombre d'heures pendant lesquelles elle gardait notre fille où mon épouse était en fait à la maison. On aurait donc pu s'arranger. Mais elle s'est contenté à chaque fois de nous signaler que tel jour, elle ne pourrait pas garder notre enfant car elle avait tel rendez-vous. Elle est même allé jusqu'à s'octroyer une absence un vendredi (où elle ne la gardait que l'après-midi) pour avoir le temps de se rendre au concert des enfoirés le soir. Nous avons dû à chaque fois nous débrouiller, comme pour son voyage de noce : selon les cas, soit j'ai pu prendre des jours de congés (ce que ne peux faire mon épouse) , soit mon épouse a demandé des changement d'emploi du temps (environ 60 élèves dans 2 classes impactés pour que mon assistante maternelle parte bien en avance et s'assure de ne pas manquer le début de son concert, et d'y avoir les meilleurs places). Mais que faire d'autre ? Que lui dire ? On lui confiait tout de même notre enfant, qui pouvait subir les conséquences d'une vexation face à un refus de notre part, et surtout, nous n'avions toujours pas trouvé d'autre solution de garde. Tous ces jours d'absences volontaires de sa part ont tout de même été déduit en tant que congés sans solde, elle a, à chaque fois, manifesté son mécontentement. Elle a alors déclaré début avril à mon épouse qu'elle estimait n'avoir pris jusque là aucun congé, que les vacances scolaires n'étaient pas ses congés, ce qui allait à l'encontre de notre entente, qui n'était certes que tacite. Mon épouse, en congé pathologique pour sa grossesse mi-mars, particulièrement éprouvée par cette relation de plus en plus malsaine et déséquilibrée, n'a alors même pas osé lui demandé de garder notre fille durant les vacances scolaires de printemps. En effet, elle lui a rendu notre enfant le vendredi des vacances en lui demandant de lui souhaiter "de bonnes vacances" et en précisant que "tata part dans le sud", je ne sais plus où. Elle avait bien conscience d'être en congés, et nous ne pouvions pas lui confier notre enfant. Face à cette situation dont mon épouse souffrait de plus en plus, j'ai décidé de lui retirer la garde de notre enfant, par lettre recommandée reçue en respectant un préavis de 15 jours, sans toutefois lui confier notre enfant, par crainte. Ma belle-mère, retraitée âgée de 64 ans, vivant à plus de 500 km, est venue nous dépanner jusqu'à ce que mon épouse soit de retour de la maternité. Je comptais me rendre à son domicile pour discuter avec elle et établir le solde de tout compte mais mon épouse a été hospitalisée en urgence ce jour-là et ma deuxième enfant est née le lendemain dans des conditions difficiles. Le jour de sa sortie, j'ai reçu un recommandé dans lequel elle me donne sa version du solde de tout compte : les derniers jours de garde + le prévis (normal) + … des heures complémentaires ! (avec le détail sur un brouillon, les dates remontant jusqu'en septembre …) + … l'intégralité des congés payés ! comme si elle n'en avait jamais eu ! Je suis totalement halluciné devant tant de malhonnêteté, devant tant de culot. Ah ça, elle le préparait depuis le début, quand elle a refusé que je note les congés avec les dates des vacances scolaires. Soit disant que ça n'était pas possible, qu'il y en avait trop, que ce n'était pas la peine. Finement joué. Que les assistantes maternelles aient de faibles revenus, des contraintes liées à la multiplicité de leurs employeurs et de la précarité du fait du droit légitime des parents de retirer quand ils le veulent leurs enfants, c'est vrai. Mais si elle ne sont pas contentes de leur métier, qu'elles en changent ! Elles se plaignent que leur métier est dévalorisé, qu'elle cesse de nous tromper, elles y gagneraient déjà. Et surtout, nous ne sommes pas des vaches à lait ! C'est tout de même hallucinant de payer les gens à rien foutre dans des proportions totalement indécente. Éa ne leur pose aucun problème de conscience. Nous sommes juste bon à raquer pour elles. La relation employeur/employé est toujours à leur avantage du fait des carences en solution de garde d'enfant, et du fait qu'une fois engagée, nous leur confions ce que nous avons de plus précieux. Nous ne sommes pas des employeurs, nous sommes des victimes qui payons les rançons de nos enfants otages d'un système.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


265313
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pr les voyants/mediums /astros/avez vs deja travaille pr une - voyance et divination

image

Ouais bon… faut peut-être pas s'emballer… faut peut-être lire les petites lignes… et surtout faire le tri parce qu'on trouve de tout dans ce domaine. Tiens voici un autre article… édifiant. Bonjour .. Tout comme vous avant mon...Lire la suite

Marie-therese prefere les femmes (saison 3) en cours - recits erotiques

image

8. Visite au Palais. Palais royal, Paris, 10h. Au volant de ma C4, je me présente à la barrière et aussitôt les sentinelles en grand uniforme style XIXème siècle me présentent les armes. Un agent de faction s'approche de la voiture et je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages