Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Victimes d'arnaques      (4256 témoignages)

Préc.

Suiv.

Procès des prévenus des emplois fictifs

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 2000 lectures | ratingStar_26792_1ratingStar_26792_2ratingStar_26792_3ratingStar_26792_4

Bonjour,

 

PARIS (Reuters) - Des peines symboliques de prison avec sursis et des amendes ont été prononcées mercredi à Paris contre 17 des 24 prévenus du procès des emplois présumés fictifs de la Mutuelle nationale des étudiants de France (Mnef) , proche du Parti socialiste, au début des années 1990.

 

Le député de Paris et secrétaire national du PS Jean-Christophe Cambadélis a été ainsi condamné à six mois de prison avec sursis et 20.000 euros d'amende.

 

Marie-France Lavarini, ancienne collaboratrice de Lionel Jospin, a été condamnée à quatre mois de prison avec sursis.

 

Comme la plupart des autres, ces peines sont couvertes par la loi d'amnistie votée après la présidentielle de 1995 et ne seront pas portées aux casiers judiciaires des prévenus s'ils payent les amendes.

Sept prévenus ont été relaxés. Le tribunal correctionnel a cependant imposé aux condamnés le paiement d'un total de 1,17 millions d'euros de dommages et intérêts au titre du remboursement des sommes frauduleusement perçues.

 

Le jugement met fin à une procédure de huit ans, au terme de laquelle le procureur Jean-Pierre Bernard avait dénoncé en mars dans son réquisitoire, après un mois de procès, les pratiques "d'un clan et d'une tribu chargés de distribuer les prébendes".

 

Le tribunal, retenant les délits "d'abus de confiance et recel d'abus de confiance" a été moins sévère dans les peines que les réquisitions.

 

La Mnef et son président Olivier Spithakis, condamné à deux ans de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende (une des rares peines non amnistiables) ont accordé des emplois de complaisance à de hauts responsables du parti ou des militants syndicaux pendant plusieurs années, montre le dossier.

 

SANCTIONS FINANCIERES POUR CAMBADELIS.

 

Jean-Christophe Cambadélis, aujourd'hui proche de Dominique Strauss-Kahn et adversaire de Ségolène Royal au PS, a été condamné pour avoir été rémunéré par la Mnefen sa qualité de sociologue pour une supposée mission de conseil sur les étudiant étrangers, entre 1991 et 1993.

 

Malgré ses dénégations, il devra rembourser solidairement avec Olivier Spithakis 64.104 euros.

 

Pour cause de prescription, le député PS échappe à la sanction pour la période 1993-1995 où il était payé comme administrateur "chargé de contacts auprès des ambassades et universités".

 

Dans un autre dossier, il avait déjà été condamné en 2000 à cinq mois de prison avec sursis et 15.000 euros d'amende pour avoir bénéficié d'un autre emploi fictif entre 1993 et 1995 dans un organisme gérant des foyers de travailleurs immigrés.

 

Marie-France Lavarini, à l'époque des faits conseillère de Lionel Jospin au ministère de l'Education, a reconnu n'avoir jamais travaillé et a remboursé l'argent avant le procès.

 

A l'audience, les dirigeants de la Mnef ont assuré que cette embauche avait été réalisée à la demande du cabinet de Lionel Jospin, alors ministre de l'Education. Il s'agissait d'aider Marie-France Lavarini, qui avait quelques problèmes pécuniaires, a précisé Olivier Spithakis.

 

Le tribunal a prononcé des amendes avec sursis (ce qui signifie qu'elles n'auront pas à être payées) contre les syndicats FO, CFDT, et SOS-Racisme qui faisaient rémunérer des militants par la Mnef. Contre l'avis du parquet, le syndicat étudiant Unef-ID est en revanche relaxé.  

 
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


26792
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pr les voyants/mediums /astros/avez vs deja travaille pr une - voyance et divination

image

Ouais bon… faut peut-être pas s'emballer… faut peut-être lire les petites lignes… et surtout faire le tri parce qu'on trouve de tout dans ce domaine. Tiens voici un autre article… édifiant. Bonjour .. Tout comme vous avant mon...Lire la suite

Marie-therese prefere les femmes (saison 3) en cours - recits erotiques

image

8. Visite au Palais. Palais royal, Paris, 10h. Au volant de ma C4, je me présente à la barrière et aussitôt les sentinelles en grand uniforme style XIXème siècle me présentent les armes. Un agent de faction s'approche de la voiture et je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages