Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Victimes d'arnaques      (4256 témoignages)

Préc.

Suiv.

Retrait frauduleux sans vol de carte bancaire

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris - 25/02/11 | Mis en ligne le 15/04/12
Mail  
| 1071 lectures | ratingStar_241977_1ratingStar_241977_2ratingStar_241977_3ratingStar_241977_4
Bonsoir, Bien sûr que ce qui vous est arrivé est possible ? Je connais une personne à laquelle il est arrivé la même chose il y a quelques années : un retrait de 300 ? À dans un distributeur de Bruxelles ? Alors qu'elle venait d'effectuer elle-même un retrait dans un DAB de la région parisienne quelques minutes avant ; c'est d'ailleurs ce qui l'a innocentée. C'est aussi ce qui a alerté la banque d'autant que le retrait de 300 ? Avait été fait après de nombreux tâtonnements (et rejets) sur le montant. Les escrocs avaient d'abord tenté vainement de retirer 1.000 ?, puis 500 ? Jusqu'à ce que le distributeur finisse par donner 300 ? (montant du plafond de retrait à l'étranger). La banque a demandé copie du dépôt de plainte, a remboursé les 300 ? Et a adressé très rapidement et sans frais une nouvelle carte. Il faut demander à la banque de procéder à une enquête sur le retrait (où, à quelle heure, enregistrement vidéo,?). Vous faites bien de vous référer à l'article L133-19 du COMOFI. I. ― En cas d'opération de paiement non autorisée consécutive à la perte ou au vol de l'instrument de paiement, le payeur supporte, avant l'information prévue à l'article L. 133-17, les pertes liées à l'utilisation de cet instrument, dans la limite d'un plafond de 150 euros. Toutefois, la responsabilité du payeur n'est pas engagée en cas d'opération de paiement non autorisée effectuée sans utilisation du dispositif de sécurité personnalisé. II. ― La responsabilité du payeur n'est pas engagée si l'opération de paiement non autorisée a été effectuée en détournant, à l'insu du payeur, l'instrument de paiement ou les données qui lui sont liées. Elle n'est pas engagée non plus en cas de contrefaçon de l'instrument de paiement si, au moment de l'opération de paiement non autorisée, le payeur était en possession de son instrument. Puisque votre banque fait la sourde oreille, il ne vous reste qu'à saisir de médiateur de votre banque (qui a 2 mois pour vous répondre). Ses coordonnées figurent sur le site internet de la banque, sur la plaquette tarifaire ou sur d'autres documents qui vous ont été adressés. Par prudence (sauf si vous en avez vraiment besoin) demandez la réduction de vos plafonds de retraits en espèces ; si vous devez subir une autre escroquerie… autant qu'elle soit limitée en montant.
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


241977
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pr les voyants/mediums /astros/avez vs deja travaille pr une - voyance et divination

image

Ouais bon… faut peut-être pas s'emballer… faut peut-être lire les petites lignes… et surtout faire le tri parce qu'on trouve de tout dans ce domaine. Tiens voici un autre article… édifiant. Bonjour .. Tout comme vous avant mon...Lire la suite

Marie-therese prefere les femmes (saison 3) en cours - recits erotiques

image

8. Visite au Palais. Palais royal, Paris, 10h. Au volant de ma C4, je me présente à la barrière et aussitôt les sentinelles en grand uniforme style XIXème siècle me présentent les armes. Un agent de faction s'approche de la voiture et je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages