Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Victimes d'arnaques      (4256 témoignages)

Préc.

Suiv.

tentative d'escroquerie au terrorisme à l'encontre de Mohammed 6

Témoignage d'internaute trouvé sur bladi
Mail  
| 547 lectures | ratingStar_22402_1ratingStar_22402_2ratingStar_22402_3ratingStar_22402_4

Retour sur une visite royale : tentative d'escroquerie au terrorisme à l'encontre de Mohammed VI.

Sud Quotidien (Dakar).

31 Mars 2005.

Publié sur le web le 31 Mars 2005.

Madior Fall.

Un individu de nationalité congolaise et son épouse d'origine ivoirienne ont écopé hier, mercredi 30 mars selon des sources concordantes d'une peine de prison respectivement de six mois et d'un mois ferme. Ils ont été condamnés par les tribunaux sénégalais pour "tentative d'escroquerie au terrorisme" à l'encontre des autorités sénégalaises et marocaines lors de la visite du souverain chérifien, Sa Majesté Mohammed VI à Dakar au mois de février dernier.

C'est passé quasiment inaperçu, tant les relations sénégalo-marocaines sont au beau fixe au point que nul ne pouvait même soupçonner qu'un chantage au terrorisme puisse germer dans la tête de quelqu'un à l'occasion de la visite du souverain chérifien à Dakar. Pourtant, c'est ce qui est arrivé. Un homme qui, dit-on, est de nationalité congolaise et son épouse d'origine ivoirienne, confient les mêmes sources, se sont approchés, lors du séjour du roi du Maroc au Sénégal au mois de février dernier, des autorités chargées de la sécurité des deux pays pour leur "vendre" "l'information sur un attentat à la voiture piégée contre le souverain Alaouite pendant son séjour à Dakar" . L'homme qui semble être un récidiviste en la matière, parce que, déclarent des sources proches de l'affaire, aurait déjà tenté le "coup" avec les Libyens, est tombé cette-fois sur un os. Les services de sécurité du Sénégal comme du Maroc n'étant pas nés de la dernière pluie ont vite fait de se rendre compte qu'ils étaient en face d'un simple escroc qui cherchait, profitant de l'ambiance internationale marquée par le terrorisme, à soutirer de l'argent aux autorités sénégalaises et à leurs hôtes marocains en tentant de monnayer des informations sur un prétendu attentat à la voiture piégée à l'encontre du roi du Maroc.

L'homme et sa femme appréhendés par les services de sécurité et certainement "cuisinés" à fond par ces derniers, ont été déférés au parquet et traduits devant la barre. Ils ont ainsi écopés hier, mercredi 30 mars de peine de prison, respectivement de six mois et d'un mois ferme pour tentative d'escroquerie et diffusion de fausses informations, souligne-t-on auprès des milieux intéressés.

Selon ces mêmes milieux, "c'était vraiment une vaine tentative. Parce que d'abord, le roi était chez lui au Sénégal où il se sent parfaitement en sécurité au point d'y conduire personnellement sa voiture. Ensuite, le souverain n'a jamais donné prise au chantage au terrorisme. C'est un croyant et qui sait que seul Dieu est responsable de la destinée des hommes. Par ailleurs, c'est peine perdue si on cherchait à assombrir les relations entre les deux pays en véhiculant de telles informations" . N'empêche l'information a fait l'effet d'une déflagration à Dakar et a mis en émoi l'opinion.
  Lire la suite de la discussion sur bladi.net


22402
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pr les voyants/mediums /astros/avez vs deja travaille pr une - voyance et divination

image

Ouais bon… faut peut-être pas s'emballer… faut peut-être lire les petites lignes… et surtout faire le tri parce qu'on trouve de tout dans ce domaine. Tiens voici un autre article… édifiant. Bonjour .. Tout comme vous avant mon...Lire la suite

Marie-therese prefere les femmes (saison 3) en cours - recits erotiques

image

8. Visite au Palais. Palais royal, Paris, 10h. Au volant de ma C4, je me présente à la barrière et aussitôt les sentinelles en grand uniforme style XIXème siècle me présentent les armes. Un agent de faction s'approche de la voiture et je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages