Histoire vécue Vie pratique - quotidienne > Vivre à l'étranger      (554 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ferry transatlantique à grande vitesse - thalassa

Témoignage d'internaute trouvé sur france3 - 28/06/10 | Mis en ligne le 25/04/12
Mail  
| 312 lectures | ratingStar_246260_1ratingStar_246260_2ratingStar_246260_3ratingStar_246260_4
Très étrange comme idée. Reprendre la silhouette du Paquebot " NORMANDIE " et construire un navire à grande vitesse en service sur l'atlantique nord. Sa structure basse, son profil général, autoriserait une prise au vent moins grande. La forme en ellipse du château avant devrait être maintenue. Elle serait munie de déflecteur pour un meilleur aérodynamisme. Ses dimensions atteindraient 600 mètres de long, 40 mètres de large. Il s'agirait de relier le Havre à New York via Southampton en 48 heures. Son taille autoriserait des vitesses élevées par mer très formée. Une sécurité accrue face à une vague scélérate. Les tempêtes tropicales remontent jusqu'au 45° parallèle. Pourquoi une traversée si rapide ? Pour 'offrir une alternative plus économique que l'avion, avec un confort si possible maintenu même pendant l'hiver et ce, dans le cadre du développement durable. Une consommation énergétique fossile nulle (voir ci-dessous) ou du moins minime. Le passage devra coûter au minimum 50% moins cher que le premier prix en vol low cost pour une couchette. Rationnel ce projet ? Non. Le vrai but est de créer des emplois directs stables : 2 salariés pour un passager. L'intérêt pour le client ? Le duty free. Plus de la moitié de l'espace sera dévolue aux magasins de tous types. La possibilité, notamment, d'acheter des produits de luxe ou coûteux avec un fort rabais permettrait d'obtenir une fréquentation importante toute l'année. La forme la plus juridique appropriée s'avère celle de l'association à but non lucratif grâce à un partenariat public – privée international : Région Ile de France, Région de Normandie, Sud de la Grande Bretagne, Grand Londres, Sud- Est de l'Irlande, ville de New York, Etats de New York, du New Jersey, du Massachusetts, chantiers de construction naval, opérateurs actuels de la marie marchande : une sorte de G I E, du type AIRBUS. Sans nécessité de distribuer un dividende aux actionnaires, le prix du billet baisse. Les excédents, serviraient en autre, à octroyer une prime d'objectif au personnel, voire d'envisager la construction d'une seconde unité en cas de succès. Il en découlerait une rotation hebdomadaire. Comme actuellement chez tous les croisiéristes, le personnel serait international. 4800 passagers, minimum, pourraient être embarqués. La coque serait utilisée comme anode et cathode pour fabriquer de l'électricité à partir de l'eau de mer. Afin d'en optimiser le rendement, des plaques d'or seraient rivetés sous la ligne de flottaison. Ce matériau est un des meilleurs conducteurs. Il est inaltérable. Il nécessiterait d'installer de multiples radars de proximité pour dissuader toute tentative de vol. S'ajouteraient des ponts munis d'hélices mutlipales profilées, de toutes tailles, disposées à plat avec une dynamo dans le moyeu. La prise d'air serait plus grande que la sortie. D'où un phénomène d'action/réaction. Trois tours à vent, de fausses cheminées, munies d'une ouverture verticale variable, seraient pourvues elles aussi du même dispositif. Elles conserveraient le profilage déterminé sur " NORMANDIE " . Ces techniques utiliseraient le vent relatif afin de produire de l'énergie. A la place du ballast traditionnel, seraient installés des bidons en plastique conçus pour les produits chimiques. Ils renfermeraient de la saumure. Ces piles à sel, stockeraient l'électricité produite soit sur place, soit à terre. Des moteurs électriques orientables installés sous la coque permettraient la propulsion au moyen de deux hélices. L'étrave en contiendrait 4 ou 6 pour les manoeuvres. Les noms de baptême : atlantic whisper, atlantic wanderer, atlantic runner, atlantic pioneer, atlantic wonder, atlantic fantasy. La relance économique procè l'innovation. Pourquoi ne pas faire du neuf avec du vieux ? Voila quelques années, ce courrier avait été adressé à différents conseils régionaux avec une façade maritime. Sans effet. Merci d'avoir pris le temps de lire ce courrier.
  Lire la suite de la discussion sur france3.fr


246260
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La revelation gay ado en cours

image

Bonsoir bonsoir ! D'abord, je tiens à m'excuser pour cette absence un peu longue mais j'ai eu une fin de semaine assez chargée et la rentrée ne vas pas arranger les choses. Je vais quand même essayer de faire de mon mieux car vous êtes de plus...Lire la suite

Pourquoi londres et madrid se dechirent sur gibraltar - les journaux televises de france 2

image

Encore plus que vous ne croyez… c'est l'alpha et l'omega de la genèse de beaucoup de conflits jusqu'à ce jour. De par le monde suite à ses promesses contradictoires, qui n'ont servi qu'à diviser pour règner, Et sa propre allégeance envers le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages